Société

Football – Ghana : les Black Stars sous le regard d’Abedi Pelé

Mis à jour le 21 juin 2014 à 11:15

Au début des années 1990, Abedi Pelé fut le joueur phare du continent. Vainqueur de la Ligue des champions en 1993 avec l’Olympique de Marseille, élu meilleur joueur africain en 1991, 1992, et 1993, le Ghanéen figure en bonne place dans le panthéon des meilleurs joueurs africains.

Nous sommes au début des années 1990. Le Ghana, dirigée de main de fer par le capitaine Jerry John Rawlings, goûte aux joies du multipartisme. Au même moment, un enfant du pays est sur le point de marquer l’histoire de l’un des clubs français les plus populaires, l’Olympique de Marseille : Abedi Pelé (Ayew de son vrai nom), né en 1964 dans les faubourgs d’Accra.

Le joueur ghanéen arrive dans la cité phocéenne en 1987. Il a seulement 23 ans mais est déjà un pilier des Black Stars, la sélection nationale avec laquelle il a remporté la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 5 ans plutôt.

>> Retrouvez les résultats et le calendrier des matchs du Mondial 2014 <<

Ses débuts à l’Olympique de Marseille sont pourtant délicats. Le Ghanéen peine à s’imposer au sein d’un effectif déjà bien fourni. Deux saisons pleines à Lille, dans le nord de la France, lui permettront de se remettre en selle. À son retour à l’OM à l’été 1990, Abedi Pelé est un joueur métamorphosé.

L’arrivée de Raymond Goethals sur le banc marseillais pour la seconde partie de saison 1990-1991 est pour lui un tournant. En 1991, le virtuose ghanéen s’illustre lors du quart de finale de la Ligue des champions face au Milan AC. Abedi Pelé crève l’écran. Il amorce notamment l’action du but olympien en passant en revue la moitié de la défense lombarde. Deux ans plus tard, il n’est pas étranger à la victoire de son club en finale de la même compétition, toujours contre le club italien : c’est lui qui tire le corner décisif pour la tête de Basile Boli.

>> Lire aussi : Le Ghana s’incline contre les États-Unis (1-2)

Élu meilleur joueur africain en 1991, 1992 et 1993, Abedi Pelé est à ce moment le joueur phare du continent, supplantant le camerounais Roger Mila. Il réalise en 1992 une CAN exceptionnelle avec notamment un but d’anthologie contre le Congo en quart de finale. Malheureusement, suspendu pour la finale face à la Côte d’Ivoire, il assiste impuissant à la défaite des siens à l’issue d’une séance interminable de tirs au but (10 à 11).

Son aventure à l’OM tourne court. Fin 1993, le club phocéen est pris dans la tempête du scandale du match acheté contre Valenciennes. Abedi Pelé est transféré à Lyon avant de rejoindre le Torino, en Italie. Il ne retrouvera plus un club du standing de l’Olympique de Marseille.

Après la relégation du club de Turin en 1996, il évolue en Bundesliga, sous les couleurs du TSV Munich pour deux saisons, avant d’achever sa carrière à Al Wahda Abu Dhabi aux Émirats arabes unis en 2000.

Il a alors 36 ans et figure en bonne place dans le panthéon des meilleurs joueurs africains. Ses fils, Jordan et André, suivront-ils le même chemin ? Tout le Ghana l’espère.

>> Lire aussi : Découvrez quelles sont les origines des joueurs de la Coupe du monde

_________________

Par Vincent DUHEM