Société

Génocide des Tutsi au Rwanda : 30 ans de prison pour l’ex-chef de l’armée

L’ancien chef de l’armée rwandaise, le général Augustin Bizimungu, a été condamné, lundi, à 30 ans de prison par le Tribunal pénal international pour le Rwanda, pour son implication dans le génocide de 1994.

Par
Mis à jour le 30 juin 2014 à 16:29

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a confirmé en appel, lundi, la condamnation à 30 ans de prison de l’ancien chef de l’armée rwandaise, le général Augustin Bizimungu, impliqué dans le génocide de 1994.

En mai 2011, le général avait été reconnu coupable de génocide et de crimes contre l’humanité par le tribunal. L’ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise avait alors été condamné à 30 ans de prison mais il avait fait appel. Le procureur en avait fait de même, réclamant une peine plus lourde.

Un discours incitant aux massacres de Tutsi

Le tribunal avait conclu que le général Bizimungu avait prononcé un discours incitant aux massacres de Tutsi le 7 avril 1994 dans la commune de Mukingo, dans la préfecture de Ruhengeri, au nord du pays. Par ailleurs, il n’avait pas pris de mesures pour prévenir les crimes perpétrés par ses subordonnés.

Lors de son procès en appel, le général avait pourtant assuré, pour sa défense, avoir alors appelé à la discipline et au respect de la dignité de la personne humaine.

(Avec AFP)