Politique

Kenya : quatre morts dans un crash d’avion-cargo à Nairobi

Un avion-cargo s’est écrasé mercredi matin sur un bâtiment peu après son décollage du principal aéroport de Nairobi. Les quatre personnes à bord sont décédées.

Par
Mis à jour le 2 juillet 2014 à 12:06

Le tarmac de l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi. © AFP

Un avion-cargo, qui transportait du khat, s’est écrasé mercredi 2 juillet dans la matinée sur un bâtiment peu après son décollage de l’aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) de Nairobi, tuant les quatre personnes à bord.

"Un avion-cargo Fokker 50 transportant quatre personnes s’est écrasé ce matin sur un bâtiment commercial" après avoir décollé de l’aéroport, a indiqué l’autorité aéroportuaire kényane dans un communiqué. Selon le Centre kényan de gestion des catastrophes (NDOC), les quatre personnes ont été tuées dans l’accident et deux des corps ont pu être extraits des décombres.

L’appareil s’est écrasé avant l’aube, à une heure à laquelle le bâtiment est normalement vide. Les premières informations ne faisaient pas état d’autres victimes. Selon un photographe de l’AFP, l’avion s’est écrasé sur un bâtiment d’un étage où se trouvent de petits magasins, situé à 3 kilomètres du principal aéroport d’Afrique de l’Est.

Reprise de l’activité aéroportuaire

L’avion "a touché un pylône électrique avant de s’écraser sur un bâtiment et d’exploser en flammes", a déclaré un gradé de la police. De la fumée s’est élevée du bâtiment après l’accident. Dans le secteur autour de l’aéroport se trouvent des usines, ainsi que des logements et des commerces. "Les recherches et les secours continuent", a fait savoir la Croix-Rouge kényane. Après une fermeture de "quelques minutes", l’aéroport a repris son activité, selon un responsable de la sécurité, Eric Kiraithe.

Les forces de sécurité ont établi un cordon de sécurité autour des restes de l’appareil qui transportait du khat vers la Somalie voisine. Le khat est une drogue aux effets euphorisants. Produite en Afrique de l’Est, elle est consommée localement et exportée dans certains pays européens pour les consommateurs éthiopiens, kényans et somaliens. La France a interdit cette drogue en 1995. Elle est devenue fin juin illégale en Angleterre et au Pays de Galles. Les feuilles de khat sont livrées quotidiennement depuis le Kenya en Somalie, via des vols réguliers.

(Avec AFP)