Politique

La famine menace au Soudan du Sud, selon des ONG

Des enfants dans un camp de déplacés à Djouba, le 2 juillet 2014. © AFP

Des agences humanitaires ont alerté jeudi sur la famine qui risque de frapper le Soudan du Sud dans les toutes prochaines semaines si une aide massive n'est pas mobilisée.

"Si le conflit au Soudan du Sud continue et que l’aide n’augmente pas, alors il est probable que d’ici août, des régions sombreront dans la famine", a indiqué, le 3 juillet, le Comité d’urgence britannique pour les catastrophes (DEC), qui chapeaute 13 ONG humanitaires.

Des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes, ont été tuées et plus de 1,5 million de personnes ont été déplacées depuis que la guerre a éclaté à la mi-décembre 2013 dans le plus jeune État du monde.

>> Lire aussi : risque de catastrophe alimentaire à grande échelle en Somalie

"Crise alimentaire extrême"

L’ONU ne dispose pour l’instant que de 40 % des fonds nécessaires pour l’aide humanitaire : il manque encore plus d’un milliard de dollars (760 million euros). "Il y a un risque très réel de famine dans certaines régions", a déclaré Saleh Saeed, le responsable de la coalition DEC. "Des millions de personnes font face à une crise alimentaire extrême", a-t-il averti.

Le Comité d’urgence britannique pour les catastrophes, qui compte notamment Oxfam et Save the Children, a, lui, indiqué avoir " moins de la moitié de l’argent nécessaire pour aider à empêcher que la crise alimentaire qui se développe au Soudan du Sud ne vire à la catastrophe", a souligné Saleh Saeed.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte