Politique

Côte d’Ivoire : la justice va reprendre les auditions dans l’affaire Guy-André Kieffer

La justice ivoirienne se prépare à relancer l’instruction de l’affaire Kieffer, du nom du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, enlevé le 16 avril 2004 dans un parking d’un centre commercial d’Abidjan et disparu depuis lors.

Mis à jour le 3 juillet 2014 à 17:02

Les auditions dans l’Affaire Kieffer devraient reprendre très prochainement, comme l’a annoncé, ce jeudi 3 juillet, le ministre ivoirien de la Justice, des Libertés publiques et de la Promotion des droits de l’homme, Gnénéma Coulibaly, à l’occasion d’une rencontre avec la presse.

"La procédure Kieffer ira à son terme, a-t-il déclaré. Nous allons reprendre une partie des auditions car elles avaient été faites dans une période qui ne permettait pas la manifestation de la vérité."

>> Pour en savoir plus sur les auditions de 2011, lire : Affaire Kieffer, dix ans après, l’enquête patine

Il a également indiqué que Richard Christophe Adou, le procureur de la République près du Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau, a transmis à la chancellerie une feuille de route dans le cadre de ce dossier.

Rebondissement dans l’affaire Lamblin – Di Rippel ?

Gnénéma Coulibaly a par ailleurs évoqué l’affaire du rapt et assassinat des Français Yves Lamblin (ex-DG du groupe Sifca) et Frantz Di Rippel (ex-DG du Novotel d ‘Abidjan), en avril 2011, lors de la crise postélectorale.

"Nous avons terminé notre enquête mais la partie française a demandé une reconstitution qui se fera très bientôt. Nous connaîtrons un rebondissement" dans cette affaire, a-t-il affirmé.

Selon une source diplomatique française basée à Abidjan, ces deux dossiers feront partie des échanges entre le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français François Hollande lors de sa visite prévue en Côte d’Ivoire, le 17 juillet prochain.

"Les familles de Guy-André Kieffer, Yves Lamblin et Di Rippel exercent une pression sur l’Élysée pour le bouclage de ces affaires toujours en suspens", confie la même source.