Défense

Infographie : en Algérie, 161 « terroristes neutralisés » par l’armée en 2017

| Par
Des soldats algériens sécurisent l'aéroport d'In Amenas le 19 janvier 2013 (photo d'illustration).

Des soldats algériens sécurisent l'aéroport d'In Amenas le 19 janvier 2013 (photo d'illustration). © Mohamed Kadri/AP/SIPA

Bombes artisanales, lance-roquettes, Kalachnikov ou encore plaques photovoltaïques… Les biens saisis par l’armée algérienne cette année prouvent que les maquis algériens sont encore bien équipés.

Le ministère de la Défense algérien édite une revue militaire mensuelle, El-Djeich. Dans le numéro de ce janvier, la revue revient sur le « bilan opérationnel » de la lutte anti-terroriste menée par l’armée en 2017. Et pour la première fois cette année, le magazine se propose d’y revenir en chiffres.

Celui à retenir : 161. C’est le nombre de « terroristes » qui ont été « neutralisés », c’est-à-dire « abattus », « arrêtés » ou qui se sont « rendus », selon les termes d’El-Djeich. Le numéro de janvier 2016 de la même revue indiquait qu’en 2015, 157 « terroristes » avaient été « neutralisés ».


>>> LIRE AUSSI – Algérie : 350 individus neutralisés en 2016 selon l’armée


En 2017 comme en 2015, il semble que le gros de ces opérations ont eu lieu dans la cinquième région militaire, située à l’extrême nord-est du pays, dans la région de Constantine.

Retour en chiffres sur les données les plus parlantes du bilan de l’armée :

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte