Elections

Liberia : Drogba, Kenyatta, Macron… les félicitations à George Weah se multiplient

L'ancien footballeur et homme politique George Weah, le 16 mai 2017 au siège de Jeune Afrique, à Paris. © Cyrille Choupas pour JA

Plusieurs chefs d’États et personnalités du monde du football félicitent déjà George Weah sur les réseaux sociaux, après sa victoire annoncée à la présidence du Liberia, par les premiers résultats publiés jeudi.

Selon des résultats portant sur plus de 98 % des suffrages annoncés par la Commission électorale nationale le jeudi 28 décembre, l’ancien footballeur a recueilli 61,5 % des suffrages, contre 38,5 % pour son adversaire, Joseph Boakai. Des centaines de ses supporters ont aussitôt manifesté leur joie dans les rues de la capitale Monrovia, chantant, dansant et scandant le nom de leur futur président.

Cet enthousiasme a été partagé sur les réseaux sociaux, où il était donné vainqueur avant même les résultats officiels. De nombreuses personnalités du monde du football ont applaudi l’élection de George Weah dès mercredi 27 décembre. Dans un Tweet, le footballeur international ivoirien Didier Drogba félicitait le premier ballon d’or africain, qui lui a répondu ce jeudi. « Merci Didier de ton soutien, nous sommes tous les deux soucieux et conscients du destin de nos peuples. Suivons le même chemin… » Une incitation à se tourner vers une carrière politique ?

Cette victoire a aussi été saluée en France, où l’ancien footballeur a joué au sein du PSG. Michel Denisot, ancien dirigeant du club, décrit un homme « très attaché à son pays ». Sur son compte Twitter, il ironisait aussi mercredi : « Si ça se trouve j’aurai été le Président d’un Président. »

Le président français Emmanuel Macron, dans deux tweets, en français et en anglais, a félicité « Mister George pour sa brillante élection et l’ensemble du peuple libérien pour le chemin parcouru vers la paix et la réconciliation », après l’annonce des résultats par la NEC.

Sa « persévérance » saluée sur le continent

Le président burundais Pierre Nkurunziza a été l’un des premiers chefs d’un État africain à féliciter son futur homologue, George Weah. « Ses talents ont fait de lui un footballeur exceptionnel et feront certainement de lui un Grand Homme d’État. Une inspiration pour les futures générations. Le Burundi et toute l’Afrique en tireront profit », a-t-il écrit dans un tweet.

Dans son message, Uhuru Kenyatta, présente, lui, de « vives félicitations », et souligne la « persévérance » de George Weah, en parlant d’une « victoire pour la démocratie ». Il espère aussi un renforcement de la coopération entre leurs deux pays.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte