Sport

Mondial 2022 au Qatar : le scandale de trop pour la Fifa ?

Le journaliste écossais Andrew Jennings dénonce depuis 2006 la dérive mafieuse dans le foot.

Le journaliste écossais Andrew Jennings dénonce depuis 2006 la dérive mafieuse dans le foot. © EVARISTO SA / AFP

Pour le journaliste d’investigation écossais Andrew Jennings, spécialiste de la Fifa, cela ne fait aucun doute : la Fédération fonctionne comme une "famille du crime organisé". Dès 2006, ce redoutable limier révèle, dans un ouvrage intitulé Carton rouge !, les arcanes mafieux de l’organisation sportive, de son comité exécutif et de son président, Sepp Blatter. Quatre ans plus tard, il transmet une myriade de preuves aux agents du FBI qui enquêtent sur l’institution, rapidement rejoints par les autorités fiscales américaines et plusieurs polices européennes. Football, politique, gros sous : tels sont les principaux ingrédients d’une cascade d’affaires qui entachent la Fifa depuis des décennies.

>> À lire aussi : Qui sont les principaux dirigeants du foot africain accusés de corruption ?

L’affaire de l’attribution du Mondial 2022 au Qatar est peut-être celle de trop. Pendant plus de deux mois, les journalistes Heidi Blake et Jonathan Calvert, de la cellule d’investigation du journal britannique The Sunday Times, ont passé au crible des documents confidentiels transmis par une de leurs sources. Et mis au jour un système de corruption massive présumée, orchestré par le sulfureux Mohamed Bin Hammam, dont ils exposent les rouages avec force détails dans une série d’articles publiés depuis le 1er juin.

>> À lire aussi : Fifa : Mondial 2022 au Qatar, candidature de Blatter… un congrès sous tension

Malgré les démentis à la chaîne des principaux protagonistes cités, The Sunday Times maintient ses accusations et affirme disposer de nombreux documents non publiés, qui viendront étayer au fur et à mesure les faits présentés. Après ces révélations, dans la plus pure tradition du journalisme d’investigation anglo-saxon, les auteurs de l’enquête appellent à un grand ménage ainsi qu’à la tenue d’un nouveau vote pour retirer l’organisation du Mondial 2022 au Qatar, dont la médiocre équipe nationale ne s’est pas qualifiée pour le Brésil cette année.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte