Dossier

Cet article est issu du dossier «Tunisie : la guerre des lobbies»

Voir tout le sommaire
Politique

Tunisie : Youssef Chahed refuse la démission des ministres d’Afek Tounes

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed lors d'une conférence de presse à Tunis, en avril 2017 © Hassene Dridi/AP/SIPA

Le Chef du gouvernement tunisien s'oppose au départ des ministres liés au parti libéral de la coalition gouvernementale. L'un d'eux notamment est attendu sur le dossier épineux du placement de la Tunisie sur la liste noire de l'Union européenne des paradis fiscaux.

Le Chef de gouvernement Youssef Chahed refuse la démission des deux ministres et deux secrétaires d’État du parti Afek Tounes. Le 16 décembre, le mouvement a annoncé son retrait du gouvernement d’union nationale. Le 18, les intéressés rencontraient Chahed pour déposer leur démission.

La démission des ministres pourrait s’apparenter à une crise politique et obligerait la majorité à se reformer, alors même que le parti Nidaa Tounes, épine dorsale du gouvernement, peine à trouver des alliés. Et les plus récentes évolutions de l’actualité politique semblent le confirmer : l’élection du blogueur pro-islamiste, Yassine Ayari, aux élections partielles vient sonner comme un symbole de l’effritement de la coalition au gouvernement.

Crise politique

La démission de Hichem Ben Ahmed, secrétaire d’État auprès du ministre du Commerce chargé du Commerce extérieur serait par ailleurs de mauvaise augure : c’est lui qui suit le dossier de l’inscription de la Tunisie sur une liste européenne dite « noire » des juridictions non coopératives en matière de lutte contre les paradis fiscaux.

Comme le révélait Jeune Afrique dans son édition du 17 décembre, le secrétaire d’État est attendu à Bruxelles à la mi-janvier. Il est censé profiter du voyage pour négocier un retrait de Tunis de la liste.

Ce week-end, des réunions devraient donc avoir lieu du côté de Nidaa Tounes pour trouver une sortie à cette crise politique.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte