Politique

Mali : selon ses proches, l’ex-président Amadou Toumani Touré sera de retour à Bamako le 24 décembre

Amadou Toumani Toure à New Delhi en janvier 2012. © Pankaj Nangia/AP/SIPA

D'après ses partisans, Amadou Toumani Touré rentrera à Bamako dimanche prochain, cinq ans après avoir quitté son pays pour Dakar, où il vit depuis le coup d'État qui l'a contraint à l'exil en 2012. Si elles ne confirment pas ce retour maintes fois annoncé, les autorités maliennes ne le démentent pas non plus.

ATT sera-t-il de retour à Bamako dès dimanche ? À en croire ses partisans, la réponse est oui. Dans un communiqué publié lundi 17 décembre, sa formation, le Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES), annonce que « le président de la République, son excellence El Hadj Ibrahim Boubacar Keïta, réagit favorablement au retour de l’ancien président Amadou Toumani Touré ». Le lendemain, un second communiqué du PDES indiquait que ses instances dirigeantes exprimaient « leurs sincères remerciements et toutes leurs reconnaissances » à Ibrahim Boubacar Keïta « pour avoir permis le retour au Mali » d’ATT « dans des conditions dignes de son rang ».

Renversé le 21 mars 2012 par le coup d’État d’Amadou Haya Sanogo, Amadou Toumani Touré vit à Dakar depuis le mois d’avril 2012. Selon une de ses proches, il rentrera à Bamako dimanche matin, en compagnie de son épouse. D’après cette source, des contacts ont été noués entre les entourages immédiats d’ATT et d’IBK après la conférence de presse organisée le 2 décembre par le PDES. Ceux-ci auraient abouti à une réponse positive d’IBK au sujet du retour de son prédécesseur, dans un souci de réconciliation nationale – et à quelques mois de la prochaine présidentielle, prévue en juillet 2018.

Feu vert d’IBK

Selon nos informations, il ne s’agirait, pour l’instant, que d’un « come-back » symbolique. ATT devrait en effet repartir avant la fin de l’année à Dakar. Il y resterait encore quelques mois, le temps de régler les détails logistiques de son retour au Mali, en particulier la question de son logement à Bamako.

Face à ces affirmations des pro-ATT sur l’arrivée imminente de leur mentor, les autorités maliennes se montrent prudentes. Sous couvert de l’anonymat, une source officielle haut placée indique que le retour de l’ancien président est « très probable », tout en indiquant que le chef de l’État y a donné son feu vert et que les deux hommes se rencontreront une fois ATT rentré.

Extrêmement discret, ce dernier vit actuellement dans une villa du quartier dakarois huppé des Almadies, où il reçoit régulièrement ses proches. Un temps menacé de jugement pour « haute trahison » devant la Haute cour de justice, il a finalement été blanchi par l’Assemblée nationale en décembre 2016.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte