Société

Algérie : la statue d’une femme nue défigurée à coup de burin à Sétif

La statue de Sétif, défigurée par un individu présentée comme "atteint de troubles psychiatriques", ce lundi 18 décembre. © DR.

La statut de la Fontaine « Ain Foura » (« source jaillissante », en français) qui fait la gloire de la ville de Sétif, a été vandalisée lundi par un individu qui serait atteint de troubles psychiatriques. L'homme s'est attaqué au burin à l'oeuvre réalisée en 1898 par le sculpteur français Francis de Saint-Vidal.

Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir un homme barbu, habillé d’un qamis blanc qui s’attaque à la statue emblématique de la ville de Sétif : une femme dénudée, juchée sur la fontaine qui figure sur la plupart des guides touristiques comme l’un des lieux incontournables de cette ville de l’est de l’Algérie.

L’individu s’en prend au visage et à la poitrine de la sculpture à l’aide d’un marteau et d’un burin devant une petite foule médusée. Plusieurs passants ont essayé de l’arrêter, en vain. C’est finalement la police – venue sur place avec des bâtons – qui est parvenue à maîtriser le forcené (voir la vidéo de l’interpellation ci-dessous).  Selon le quotidien El Khabar l’individu âgé de 34 ans serait atteint de troubles psychiatriques.

Cette attaque a provoqué l’émoi des habitants de Sétif et une déferlante de réactions indignées sur les réseaux sociaux. Cette statue est un monument emblématique de la ville, les Sétifiens y sont très attachés.

 

 

Dans un post Facebook, le ministère de la Culture algérien a condamné cet acte hystérique répréhensible et annoncé que son auteur sera traduit devant la justice.

Ce n’est pas la première fois qu’un individu s’en prend à cette statue. Pendant plus d’une décennie, elle a été la victime d’actes d’extrémistes en tout genre.

Déjà, en avril 1997, une bombe avait été placée sous le socle qui soutient la belle dame et la statue avait été totalement détruite. Elle a ensuite été reconstituée à l’identique. En mars 2006, c’est à nouveau un forcené, âgé de 26 ans, qui s’est attaqué à la statue à coups de marteau. Et en 2015, un imam de Constantine a décrété « illicite » de se rendre à cette fontaine et de boire son eau.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte