Politique

Sommet de l’UA : un consensus autour d’un candidat au secretariat général de l’OIF ?

Par
Mis à jour le 26 juin 2014 à 15:24

Les chefs d’État d’Afrique francophone devraient profiter du 23e sommet de l’UA (Malabo, 26-27 juin) pour tenter de désigner un candidat commun au secrétariat général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), dont l’élection aura lieu en novembre, à Dakar.

(Mis à jour le 26 juin à 15h10)

Une réunion en marge du programme officiel du sommet de l’Union africaine (UA) à Malabo était prévue pour désigner un candidat commun au secrétariat général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Mais elle pourrait être annulée en raison de l’absence de nombreux chefs d’États francophones au sommet.

Néanmoins, une candidature commune donnerait à l’Afrique les meilleures chances de conserver le poste occupé depuis douze ans par le Sénégalais Abdou Diouf. On sait que d’autres pays comme le Canada et le Liban sont sur les rangs…

>> Lire aussi : À propos d’un "sommet"

Certains observateurs n’hésitent pas à donner Pierre Buyoya, l’ancien chef de l’État burundais, comme favori devant le Mauricien Jean-Claude de L’Estrac et le Congolais Henri Lopes. Problème de taille, cependant : il est persona non grata en Suisse et au Canada.