Electricité

Libye : Siemens va construire deux centrales au gaz pour un montant de 700 millions d’euros

Le rotor d'une turbine à gaz Siemens F-Class, tel qu'installée dans la centrale électrique prévue à Misrata. © www.siemens.com/press

Siemens a conclu un accord de 700 millions d'euros avec la compagnie d'électricité publique libyenne pour la construction de deux centrales au gaz, dotées d'une capacité de production combinée de 1,3 gigawatt.

L’entreprise allemande Siemens a annoncé le 11 décembre avoir conclu un accord avec la Compagnie générale d’électricité de Libye (Gecol) pour accroître la capacité de production électrique du pays d’environ 1,3 gigawatt (GW). Dans ce cadre, deux centrales au gaz seront construites, l’une de 650 MW à Misrata, et l’autre de 690 MW à Tripoli Ouest.

Ces contrats « clé en main » – comprenant les services d’ingénierie, la fourniture des équipements et les travaux de construction avec des accords de service à long terme – atteignent un montant total d’environ 700 millions d’euros pour les deux unités de production.

Le grand retour de Siemens en Libye

Signé à Berlin, en présence de Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d’entente nationale, et Sigmar Gabriel, ministre allemand des Affaires étrangères, cet accord marque le grand retour du géant allemand en Libye, qu’il avait quitté en 2011 après plus de cinquante ans de présence.

Selon Willi Meixner, qui dirige la branche électricité et gaz de Siemens, « Environ 30 % des capacités de production électrique de Libye sont basées sur la technologie Siemens, qui fournissent de l’électricité à deux millions de personnes. »

La Libye est marquée actuellement par d’incessantes coupures de courants, principalement en raison de l’instabilité politique, malgré une capacité de production électrique installée de 37,7 GW, dont 53,7 % au gaz et 46,3 % au pétrole, d’après la Banque mondiale.

Siemens avait signé en juin 2015 un contrat record de 8 milliards d’euros avec le gouvernement égyptien pour augmenter la production électrique du pays de 50 %.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte