Politique

Tunisie : Zied Ladhari, 39 ans, avocat et porte-parole d’Ennahdha

| Par et
Zied Ladhari, avocat, appartient à Ennahdha.

Zied Ladhari, avocat, appartient à Ennahdha. © Ons Abid pour J.A.

Sous ses airs affables, cet avocat sahélien est un redoutable débatteur. Tombé dans le chaudron politique à l’âge de 16 ans, Zied Ladhari a subi la répression de Ben Ali mais n’en a pas moins continué de militer, même en exil. Élu à l’Assemblée nationale constituante (ANC), le porte-parole officiel d’Ennahdha s’est bien gardé d’adhérer aux positions extrémistes, se faisant le chantre d’un islamisme modéré, tout en se forgeant une image d’homme simple et modeste.

« Ennahdha est appelée à être le parti dans lequel un grand nombre de Tunisiens pourront se reconnaître. Pour y parvenir, un travail d’ouverture est forcément nécessaire, notamment auprès des plus jeunes. Le défi est de présenter un projet rassembleur et de casser cette image stéréotypée, largement entretenue par l’ancien régime, qui présente Ennahdha comme un parti sectaire et minoritaire », analyse l’une des figures montantes de la formation islamiste.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.

© Photos : Ons Abid pour J.A. ; Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte