Politique

Tunisie : Amira Marzouk, 33 ans, à Al-Moubadara sur le chemin du droit

Qui sont ces 30-45 ans qui se passionnent pour la chose publique et à qui il reviendra bientôt de jouer les premiers rôles ? Réponse en sept portraits.

Mis à jour le 15 juillet 2014 à 16:48

Depuis mai 2012, Amira Marzouk siège au Parlement africain. © Ons Abid pour J.A.

Native de Siliana, à 127 km au sud-ouest de Tunis, cette spécialiste en droit des affaires à la fibre destourienne, voire bourguibiste, raconte que "le choix d’Al-Moubadara s’est imposé comme celui le plus proche de [sa] sensibilité politique". La Constituante l’a définitivement fait entrer en politique. "Lors de cette étape, les juristes avaient un rôle essentiel à jouer", dit celle qui, avec le soutien de son parti, a été très active au sein de la commission du préambule. Depuis mai 2012, cette passionnée de lecture siège au Parlement africain, où elle a pris toute la mesure de l’apport d’un travail collectif, et s’est penchée sur la problématique des droits de l’homme sur le continent.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.

© Photos : Ons Abid pour J.A. ; Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique