Politique

38 Palestiniens tués depuis le début de l’offensive israélienne sur Gaza

| Par Jeune Afrique
Offensive israélienne sur la bande de Gaza, le lundi 7 juillet.

Offensive israélienne sur la bande de Gaza, le lundi 7 juillet. © Reuters

Dix-sept Palestiniens ont péri mercredi dans une nouvelle série de raids aériens israéliens contre la bande de Gaza. En tout, 43 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’offensive israélienne, lundi à minuit.

Mis à jour le 09 juillet à 19h19.

Le bilan de l’offensive israélienne Haie de protection, lancée dans la nuit de lundi sur la bande de Gaza, ne cesse de s’alourdir. Dix-sept Palestiniens, dont cinq femmes et six enfants, ont péri mercredi 9 juillet dans une série de raids aériens, portant à 43 le nombre de morts depuis le début de l’offensive de Tsahal. Selon le porte-parole des services des urgences, Ashraf al-Qodra, ces raids ont également fait plus de 300 blessés en deux jours.

La frappe la plus meurtrière a eu lieu peu après minuit dans la ville de Beit Hanoun, dans le nord du territoire palestinien. Un commandant local du groupe radical Jihad islamique, Hafez Hammad, a péri dans la destruction de sa maison, avec cinq membres de sa famille, dont deux femmes et deux enfants.

Parmi les victimes, un garçon de 18 mois

Dans l’est de la ville de Gaza, près de la frontière avec Israël, deux frères de 12 et 13 ans ont été tués à Chejaïya, tandis qu’un garçon de 18 mois (bien 18 mois) et sa mère sont morts à Zeitoun. En outre, une femme de 40 ans et son fils de 14 ans ont péri dans une autre frappe à Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza. Ailleurs dans le territoire palestinien, un homme de 30 ans a été tué dans un raid aérien à Rafah (sud). Alors que le jour se levait, un missile tiré par un drone israélien a tué un homme qui circulait sur une mobylette à Beit Lahiya (nord). Un deuxième homme se trouvant sur la mobylette a été grièvement blessé.

À Moughrada, dans le centre de la bande de Gaza, une femme de 80 ans a été retrouvée morte dans les décombres de sa maison bombardée. Dans le même secteur, un missile israélien a tué deux hommes de 60 ans et 31 ans dans un champ près du camp de réfugiés de Nousseirat. Mardi, 21 Palestiniens avaient été tués, 17 dans des frappes aériennes et quatre militants de la branche armée du Hamas abattus après s’être infiltrés en Israël par la mer pour attaquer une base militaire.

Iron Dome

L’aviation israélienne a annoncé avoir effectué 160 raids dans la nuit de mardi à mercredi, portant à 430 le nombre de ses attaques depuis le début de son offensive Haie de protection lundi à minuit.

Dans le même temps, au moins dix roquettes ont touché Israël depuis mardi minuit, et 16 autres ont été interceptées par le système anti-missiles Iron Dome, dont deux dans le secteur de Tel-Aviv. Mardi, un total de 117 roquettes avaient été tirées de Gaza, dont 45 détruites en vol, selon l’armée. Aucune victime n’a été signalée mais d’après la police, un centre commercial a été endommagé à Ashdod, non loin de Gaza. Parmi les 117 roquettes tirées mardi, 45 visaient des villes importantes, dont Jérusalem et Tel-Aviv.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte