Actualités

Les institutions financières doivent changer leur approche des PME

Par  | 

Pour le fondateur de Cofina, les micro-entrepreneurs en Afrique ont besoin d'une formation au leadership tout autant que d'appuis économiques.

Et si le meilleur moyen de promouvoir les PME africaines consistait à faire de leurs dirigeants de véritables leaders économiques ? Une étude de la Banque mondiale publiée en septembre 2017 révèle que les formations en entrepreneuriat axées sur les compétences psychologiques, notamment la motivation, sont nettement plus efficaces que les formations classiques en gestion, comptabilité ou marketing. Menée auprès de micro-entrepreneurs de l’Afrique de l’Ouest, elle a permis à ceux qui ont suivi ces nouveaux types de formations de réaliser une hausse de bénéfices de 30 %, contre 11 % pour ceux ayant reçu une formation classique.

Enseigner le leadership, la prise d’initiatives, la capacité à surmonter des obstacles, tout cela est vital pour des entrepreneurs qui doivent survivre dans un monde ultra-concurrentiel. Cette nouvelle approche invite à reconsidérer la forme que doit prendre l’accompagnement des PME africaines, en associant financement et formation pour leur permettre de déployer leurs pleines capacités.

Le nombre des PME en décalage avec leur poids économique

En effet, il est plus que nécessaire de faire prendre conscience aux institutions financières de l’urgence qu’il y a à changer leur approche des PME. Celles-ci sont le terreau sur lequel prospère le tissu industriel national. Les PME africaines représentent 90 % des sociétés privées du continent, et parmi elles entre 70 et 80 % sont des micro ou très petites entreprises.

Pourtant, leur nombre est en décalage avec leur poids économique total : il est estimé qu’elles ne représentent qu’entre 20 et 30 % du PIB des pays africains, contre 60 % dans les pays développés.

Il est donc d’autant plus nécessaire de repenser la nature de l’accompagnement qui doit leur être offert : les dirigeants de PME ont besoin tout autant de soutien financier que moral. La finance classique n’assure ni l’un ni l’autre : les institutions traditionnelles étant mal équipées pour évaluer et suivre les projets des PME, elles compensent ce déficit d’information en exigeant des garanties très onéreuses ou impossibles à fournir.

Seules 6,4 % des PME déclarent y avoir eu accès, contre 27 % en Asie du Sud-Est. Ainsi, plus de 70 % des PME ont des difficultés à se financer sur le moyen/long terme. De son côté, la micro-finance ne dispose pas de capacités de financement suffisantes.

 En tant que sous-traitants, les PME jouent rôle prépondérant  dans le soutien aux grandes entreprises

Entre la finance traditionnelle et la micro-finance, toutes deux préoccupées essentiellement par des enjeux financiers, la mésofinance offre une approche holistique de l’entrepreneuriat. Elle reconnaît le rôle prépondérant que jouent les PME sur le marché de l’emploi et dans le soutien aux grandes entreprises en tant que sous-traitants ; leur capacité à l’innovation et leur plus grande adaptabilité aux conditions fluctuantes du marché les mettent aux avant-postes de la stabilité économique.

De fait, les PME représentent le tiers des brevets déposés dans les sociétés industrialisées, et ont le potentiel d’être à la pointe des créations de brevets locaux dans les économies africaines en cours d’industrialisation. C’est sur leur réactivité et leur adaptabilité aux marchés que comptent les grandes entreprises et les économies africaines dans leur ensemble pour faire face aux chocs internes et externes, et conserver leur momentum contre vents et marées.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Djibouti

Logo du FSD Créé en 2020, le Fonds Souverain de Djibouti (FSD) a pour vocation d’œuvrer au développement et à la croissance économique de la République de Djibouti. Ce fonds qui vise une taille de 1,5 milliards USD, investira dans des projets stratégiques à fort potentiel d’emplois. Les postes sont ouverts à toutes les nationalités avec une attention particulière accordée aux ressortissants de Djibouti UN (01) JURISTE SENIOR Vous avez en charge les aspects juridiques des activités du Fonds et êtes garant(e) du respect des lois, des réglementations par l’entreprise. Vous apportez votre expertise sur les risques juridiques, les stratégies d’investissements et les autres activités du Fonds. Vous réalisez l’évaluation juridique des opérations de financement du Fonds. Vous êtes en charge de l’élaboration des contrats opérationnels du Fonds et participez à leur négociation et mise en place. Vous assurez la gestion et le suivi d’exécution des contrats opérationnels du Fonds sur le plan juridique. Vous produisez et gérez les décisions des Organes délibérants du Fonds relatives aux opérations du fonds. Votre profil  Vous êtes titulaire d’un Bac +5 en Droit des Entreprises, Droit des affaires ou des Sociétés ou équivalent. Vous avez 10 ans d’expérience minimum en qualité de Juriste au sein de société d’intermédiation financière, ou société d’investissement, banque commerciale, banque d’investissement ou d’affaires (Investment Bank) ou cabinet juridique spécialisé en droit des affaires. Vous avez une bonne connaissance du fonctionnement des fonds d’Investissement et êtes bilingue (Français-Anglais). Les candidats intéressés sont priés d’envoyer leur CV détaillé avec une lettre de motivation en français ou en anglais en indiquant le poste auquel ils postulent avant le 2 Octobre 2021 à : infoci@africsearch.com et copier infotg@africsearch.com Le détail des offres peut être également consulté sur le site www.africsearch.com AFRICSEARCH  
2021-09-17 15:30:51
full-time
Djibouti

Logo du FSD Créé en 2020, le Fonds Souverain de Djibouti (FSD) a pour vocation d’œuvrer au développement et à la croissance économique de la République de Djibouti. Ce fonds qui vise une taille de 1,5 milliards USD, investira dans des projets stratégiques à fort potentiel d’emplois. Le postes est ouvert à toutes les nationalités avec une attention particulière accordée aux ressortissants de Djibouti UN (01) CONTRÔLEUR INTERNE Vous effectuez les contrôles permanents, périodiques et de conformité qui sont liés à la gestion financière, comptable et administrative du Fonds. Vous identifiez les risques en fonction des différentes activités du Fonds et leur évolution réglementaire. Vous élaborez la cartographie des risques, le plan annuel de contrôle interne et assurez le suivi de la mise en œuvre des recommandations.  Votre profil Vous êtes titulaire d’un Diplôme en Audit, Gestion ou Finance et Comptabilité et disposez de cinq (05) années d’expérience minimum en tant que contrôleur interne. Vous maîtrisez tous les aspects d’un système de contrôle permanent et de cartographie des risques. Vous êtes Bilingue (Français-Anglais) et avez un sens critique, une capacité d’analyse et un esprit de synthèse. Les candidats intéressés sont priés d’envoyer leur CV détaillé avec une lettre de motivation en français ou en anglais en indiquant le poste auquel ils postulent avant le 2 Octobre 2021 à : infoci@africsearch.com et copier infotg@africsearch.com Le détail des offres peut être également consulté sur le site www.africsearch.com AFRICSEARCH  
2021-09-17 15:30:41
full-time
Djibouti

Logo du FSD Créé en 2020, le Fonds Souverain de Djibouti (FSD) a pour vocation d’œuvrer au développement et à la croissance     économique de la République de Djibouti. Ce fonds qui vise une taille de 1,5 milliards USD, investira dans des projets stratégiques à fort potentiel d’emplois. Les postes sont ouverts à toutes les nationalités avec une attention particulière accordée aux ressortissants de Djibouti UN (01) RESPONSABLE IT Vous contribuez activement à la stratégie et à la feuille de route du département IT. Vous participez et contribuez au développement global du modèle opérationnel du Fonds à partir des fonctions supports et d’investissements. Vous déployez les solutions Soft et Hard pour un fonctionnement optimum des systèmes informatiques du Fonds et assurez leur maintenance. Vous assurez le développement, la maintenance et la gestion du site web. Vous vous assurez que les capacités I&T sont fournies de manière fiable, durable, rentable et sécurisée.  Vous assurez le développement, la gestion et la maintenance du site web. Vous êtes en charge de l'exploitation des systèmes et programmes informatiques qui répondent aux besoins de l'entreprise, y compris la gestion des applications, de la sécurité et des risques. Vous apportez l’assistance nécessaire aux utilisateurs et apportez les réponses techniques en cas de panne des outils informatiques. Vous proposez et déployez le budget annuel informatique. Votre profil Vous disposez d’une formation supérieure en informatique et avez huit (8) années d’expérience minimum au sein d’un département IT / technologie dans une institution financière, une SSII ou dans une société de télécommunications. Vous maîtrisez les différents langages informatiques, les systèmes d'exploitation et l'utilisation de logiciels spécifiques dans le secteur financier en général. Vous maîtrisez la gestion de réseaux, la sécurité informatique, la gestion de base de données, les logiciels bureautiques ainsi que les outils de programmation et de développement de sites web. Les candidats intéressés sont priés d’envoyer leur CV détaillé avec une lettre de motivation en français ou en anglais en indiquant le poste auquel ils postulent avant le 2 Octobre 2021 à : infoci@africsearch.com et copier infotg@africsearch.com Le détail des offres peut être également consulté sur le site www.africsearch.com AFRICSEARCH
2021-09-17 15:30:36
full-time
Fermer