Défense

Israël continue ses raids sur Gaza, Obama propose sa médiation

| Par Jeune Afrique
L'artillerie israélienne illumine le ciel de la ville de Gaza après un raid aérien le 8 juillet.

L'artillerie israélienne illumine le ciel de la ville de Gaza après un raid aérien le 8 juillet. © AFP

Plus de trente Palestiniens ont été tués jeudi dans de nouveaux bombardements aériens israéliens sur la bande de Gaza. Barack Obama, qui craint une « escalade » de l’affrontement entre Israël et le Hamas, a proposé la médiation des États-Unis.

Après trois jours de bombardements israéliens sur la bande de Gaza, l’épreuve de force entre le Hamas palestinien et Israël est monté d’un cran jeudi 10 juillet, malgré l’appel de l’ONU à un cessez-le-feu. Plus de 30 Palestiniens ont été tués dans la journée de jeudi à Gaza par des frappes de l’aviation israélienne, portant à environ 90 le bilan des morts de trois jours de raids aériens.

De leur côté, Hamas et Jihad islamique ont lancé environ 150 roquettes vers Israël ces dernières vingt-quatre heures, sans faire de victimes. Les sirènes ont de nouveau retenti dans la soirée à Jérusalem, située à 80 km de la bande Gaza, avant une série de puissantes explosions. Deux roquettes ont été interceptées par le système antimissile Iron Dome. Tel-Aviv, la capitale économique, avait essuyé des attaques similaires en début de journée. Selon l’armée israélienne, une roquette tirée à partir du sud du Liban a par ailleurs touché vendredi matin le nord d’Israël, sans faire de victimes ni dégâts. L’artillerie israélienne a répliqué en tirant à son tour.

>> Lire aussi Gaza : Abu Dhabi débloque 25 millions de dollars pour l’aide humanitaire d’urgence

860 raids israéliens

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exclu tout cessez-le-feu. "Ce n’est pas à l’ordre du jour", a-t-il déclaré au quotidien Haaretz. "Nous sommes toujours confrontés à une campagne difficile et complexe", a-t-il reconnu à l’issue d’une réunion de son cabinet de sécurité, alors qu’Israël pourrait opter pour une offensive terrestre contre Gaza, comme le laisse penser le rappel de 40 000 réservistes.

"Les résultats de ‘Tsahal’ (acronyme hébreu de l’armée) sont pour l’instant significatifs et nous allons continuer d’attaquer le Hamas et les autres organisations terroristes", a pour sa part promis son ministre de la Défense, Moshé Yaalon. L’armée de l’air a pilonné jeudi 110 sites dans la bande de Gaza – contrôlée depuis 2007 par le Hamas -, portant à 860 le nombre de ses raids depuis le déclenchement de l’opération Haie de protection, lundi à minuit.

Médiation américaine ?

Barack Obama a dit jeudi à Benjamin Netanyahu sa crainte d’une "escalade" de l’affrontement entre Israël et le Hamas, et proposé sa médiation pour l’instauration d’un cessez-le-feu. Le président américain, dans une conversation téléphonique avec le dirigeant israélien, a exprimé "sa crainte d’une escalade et souligné la nécessité pour toutes les parties de faire leur possible pour protéger les civils et restaurer l’apaisement", a rapporté la Maison Blanche dans un communiqué.

Les États-Unis se déclarent également prêts à faciliter une cessation des hostilités, y compris le retour à l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012. L’accord de 2012, sous la médiation de l’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et de l’Égypte, avait mis fin à huit jours de frappes aériennes israéliennes contre le Hamas.

Jeudi, lors de l’ouverture d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé à un cessez-le-feu, réitérant ses appels aux deux camps à faire preuve du maximum de retenue.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte