Politique

Mali : mort d’un sous-officier de l’armée française, « victime d’un attentat suicide »

L’Élysée a annoncé mardi qu’un soldat français avait été tué au Mali, « victime d’un attentat-suicide », alors qu’il participait à une opération de reconnaissance dans la région d’Al Moustarat.

Par
Mis à jour le 15 juillet 2014 à 11:04

Des troupes françaises dans le nord du Mali. © AFP

Mise à jour  le 15 juillet 2014 à 11h05

"Le président de la République a appris avec une profonde tristesse la mort" de ce soldat, peut-on lire dans le communiqué de l’Élysée datant du 15 juillet.

Le sous-officier du 1er régiment étranger de génie de Laudun-l’Ardoise (Gard), Dejvid Nikolic, a été tué, lundi 14 juillet, alors qu’il participait à une opération de reconnaissance dans la région d’Al Moustarat, au nord du pays. Le ministère français de la Défense a déclaré qu’il avait été "victime d’un attentat-suicide" à une centaine de kilomètres de Gao.

Cet homme est le neuvième soldat français tué depuis le début de l’opération Serval lancée au Mali en janvier 2013.