Politique

Gaza : Israël et le Hamas s’accordent sur une courte trêve

Après neuf journées d’une offensive sans précédent, Israël et le Hamas vont observer jeudi une trêve de cinq heures à Gaza. La première tentative de cessez-le-feu, proposée par les Égyptiens, avait été un échec.

Par
Mis à jour le 17 juillet 2014 à 09:43

De la fumée au dessus de la bande de Gaza le 16 juillet 2014. © AFP

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zukhri, a déclaré jeudi 17 juillet dans un communiqué que le groupe qui contrôle la bande de Gaza donnait son accord pour une trêve de cinq heures qui commence jeudi à 10H00.

Plus tôt, l’armée israélienne a affirmé avoir accepté une demande des Nations unies d’arrêt de ses attaques sur la bande de Gaza. Un responsable de l’ONU a qualifié cette trêve de "pause humanitaire". Mais Israël a prévenu que si le mouvement islamiste palestinien "Hamas ou d’autres organisations terroristes exploitent cette fenêtre humanitaire", elle y "répondrait fermement".

Cette annonce intervient après une nouvelle journée sanglante. Mercredi, l’armée israélienne a bombardé massivement Gaza. De son côté, le Hamas a tiré des dizaines de roquettes sur le territoire israélien. L’État hébreu avait pourtant accepté la mise en place d’un cessez-le-feu proposé par l’Égypte, que le Hamas avait rejeté.

> > Lire aussi : Gaza : Israël accepte la proposition égyptienne de trêve, le Hamas exige la fin du blocus

227 Palestiniens tués et un millier de roquettes

Selon les secours palestiniens, au moins 25 Palestiniens dont huit enfants ont été tués mercredi. Quatre jeunes garçons ont péri dans un bombardement qui a détruit une cahute de pêcheurs sur une plage de la ville de Gaza, près du port, où se trouvait un groupe d’enfants, tout près d’un hôtel utilisé par les journalistes.

> > Lire aussi : Gaza : 4 enfants palestiniens tués par une frappe israélienne

Un 26e Palestinien a péri, jeudi à l’aube, lors d’un nouveau raid israélien, quelques heures avant l’entrée en vigueur d’une trêve humanitaire.

Au total 227 Palestiniens ont été tués et plus de 1600 blessés en neuf jours d’offensive, d’après les services d’urgence palestiniens. Côté israélien, un civil de 37 ans a été tué par un tir de roquette près de la frontière de Gaza.

Selon Israël, plus d’un millier de roquettes ont atteint son sol en neuf jours et plus de 250 ont été détruites par le système de défense "dôme de fer".

(Avec AFP)