Défense

Somalie : nouvelle frappe américaine contre les shebab

Décollage d'un drone ScanEagle américain d'une base militaire dans l'océan Pacifique, le 25 février 2011.

Décollage d'un drone ScanEagle américain d'une base militaire dans l'océan Pacifique, le 25 février 2011. © Joseph M. Buliavac, U.S Navy/Wikimedia Commons

Moins d’une semaine après la première frappe américaine contre les shebab en Somalie, les États-Unis ont annoncé avoir mené jeudi 9 novembre une seconde frappe contre les islamistes shebab affiliés à Al-Qaëda, tuant « plusieurs » d’entre eux.

L’opération, qui s’est déroulée jeudi vers 15h locales (12h GMT) à environ 160 kilomètres à l’ouest de Mogadiscio, a été menée en coordination avec le gouvernement fédéral somalien, a précisé le commandement militaire américain chargé de l’Afrique (AFRICOM). « Plusieurs militants » ont été tués, précise le court texte, relayé sur le compte Twitter de l’Amisom.

L’armée américaine « continuera à utiliser tous les moyens autorisés et appropriés » pour lutter contre le terrorisme, notamment « frapper des terroristes, leurs camps d’entraînement et leurs abris en Somalie, dans la région et dans le monde », précise encore la mission militaire américaine.

Le 3 novembre, les États-Unis avaient annoncé avoir pour la première fois frappé des jihadistes du groupe État islamique (EI) en Somalie. Une frappe consécutive à la décision, en mars dernier, du président Donald Trump d’autoriser le Pentagone à lancer des opérations antiterroristes par voies aérienne ou terrestre. Objectif : soutenir le gouvernement somalien, de nouveau ébranlé par l’attentat du 14 octobre au camion piégé, responsable de la mort d’au moins 358 personnes à Mogadiscio.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte