Société

Insolite : l’incroyable histoire (d’amour) de « Lawrence d’Afghanistan »

Une histoire d’amour entre une journaliste américaine et un béret vert infiltré dans les tribus pachtounes afghane. Une réalité qui pourrait devenir fiction.

Par - Laurent de Saint Périer
Mis à jour le 17 juillet 2014 à 18:15

Jim Gant (c.) en Afghanistan. © Capture d’écran abc NEWS.

C’est une aventure aussi romanesque qu’authentique, une histoire de guerre et d’amour vécue dans les montagnes afghanes entre une brillante journaliste du Washington Post et un béret vert américain infiltré parmi les plus farouches tribus pachtounes.

Surnommé Lawrence d’Afghanistan et comparé au colonel Kurtz du film Apocalypse Now, le major Jim Gant avait obtenu en 2010 de se rendre seul dans une province aux confins de l’Afghanistan pour rallier des clans locaux contre l’insurrection talibane.


Reportage consacré à Jim Gant sur abc NEWS

Ayant troqué son treillis contre le shawar qamis traditionnel, il avait gagné le coeur des membres de trois importantes tribus du Kunar, un exploit rare et précieux dans une région qui échappait au contrôle des forces internationales. Las, en mars 2012, sa hiérarchie décidait de le rappeler et le licenciait après l’avoir dégradé. Ses supérieurs lui reprochaient de mener dans son village d’adoption une vie de beuveries et de trafics.

Mais sa véritable faute, dénonce aujourd’hui l’intéressé, était… sentimentale : l’armée n’aurait pas accepté qu’il lui ait caché pendant un an sa liaison avec la journaliste Ann Scott Tyson, rencontrée en 2010 dans ces lointaines montagnes. Depuis, les amoureux se sont mariés et Ann a écrit le récit de ces aventures, American Spartan ("Un Spartiate américain"). Un scénario comme Hollywood en rêve.