Politique

Ukraine : l’avion de ligne malaisien abattu par erreur ?

Par
Mis à jour le 18 juillet 2014 à 10:10

Un avion malaisien de la compagnie Malaysia Airlines s’est écrasé jeudi en Ukraine avec 298 personnes à bord. L’appareil, dont une boîte noire a été retrouvée par les secouristes, aurait été touché par un missile sol-air, selon des experts américains.

Jeudi 17 juillet, un avion de ligne malaisien s’est écrasé en Ukraine. Les circonstances de son crash sont encore floues, mais selon des experts américain, l’appareil aurait été abattu par un missile sol-air.

Une boîte noire a été retrouvée, mais les secouristes n’étaient pas en mesure d’indiquer s’il s’agissait de la boîte noire qui enregistre les conversations des membres d’équipage ou de celle qui stocke les données techniques du vol.

Vraisemblablement ni l’un ni l’autre de ces enregistreurs de vol ne pourra toutefois aider à déterminer l’origine du tir de missile supposé, dont les autorités ukrainiennes et les séparatistes prorusses s’accusent mutuellement.

Le crash suscitait vendredi la consternation de la communauté internationale. Washington a appelé à une enquête "sans entrave" alors que des experts américains avançaient le tir d’un missile sol-air comme cause de la catastrophe.

Les experts étudient leurs données pour savoir si l’engin a été tiré par les séparatistes prorusses, selon un responsable sous couvert de l’anonymat.

>> Lire aussi : quand l’Empire contre-attaque

Accusations mutuelles

Les autorités de Kiev et les rebelles se sont immédiatement accusés d’être à l’origine d’un tir supposé avoir causé la catastrophe, sans qu’aucun élément matériel ne permette d’en attribuer solidement la responsabilité.

Vladimir Poutine, qui parle d’une "tragédie", a imputé la responsabilité de la catastrophe aux autorités ukrainiennes, coupables selon lui d’avoir relancé leur offensive contre les séparatistes après la trêve observée il y a deux semaines.

Des messages affichés – et parfois rapidement enlevés – sur des sites internet rebelles et des conversations interceptées par les services de sécurité ukrainiens laissent penser que l’appareil a pu être abattu par erreur par les rebelles, qui l’auraient pris pour un avion militaire ukrainien.

(Avec AFP)