Culture

« Captain America » : le super-héros patriotique de Marvel devient noir

Le nouveau Captain America.

Le nouveau Captain America. © Marvel

La maison d’édition américaine Marvel ne cesse de créer la surprise dans l’univers de la bande dessinée. Après l’annonce de la féminisation du célèbre personnage Thor, le dieu du tonnerre de la mythologie scandinave, Marvel a changé la couleur de peau de Captain America, qui devient noir.  

Plonger dans l’univers Marvel, c’est découvrir une ribambelle de super-héros et de mutants aux muscles saillants et à la peau blanche. Mais depuis quelques années, les illustrateurs des comic books ont envie de changement – et de conquérir de nouveaux lecteurs. Cette fois, c’est le personnage emblématique Captain America qui fait peau neuve.

Lors de l’émission "The Colbert Report", diffusée aux États-Unis, Joe Quesada, le PDG de Marvel, a annoncé que le super-héros aurait bientôt les traits d’un Afro-Américain… que les fans de la BD n’auront cependant aucun mal à reconnaître.

Dépourvu de tout pouvoir, Steve Rogers passe le relais à son allié Sam Wilson, alias Le Faucon.

Dépourvu de tout pouvoir, Steve Rogers, qui endossait jusqu’à présent le costume aux couleurs du drapeau américain, doit passer le relais. C’est son allié Sam Wilson, alias Le Faucon, qui se munit du bouclier quasi-indestructible du super-héros pour faire face à ses ennemis.

Mais l’ancien associé du plus patriotique des personnages de Marvel n’est pas le premier héros à la peau noire à se mettre dans la peau de Captain America. En 2003, le personnage éphémère d’Isaiah Bradley lui empruntait déjà sa protection en acier et vibranium dans une édition limitée de la BD.

Du métis afro-hispanique à la super-héroïne musulmane

C’est désormais une habitude : les héros se suivent mais ne se ressemblent plus chez Marvel. En 2011, Miles Morales, un métis afro-hispanique vivant à New-York, endossait la combinaison de Spider-Man pour remplacer Peter Parker, éliminé par son ennemi juré le Bouffon Vert. Une vraie révolution dans l’univers des comics. Plus récemment, les illustrateurs de la maison d’édition créaient la première super-héroïne musulmane, Kamala Khan.

D’après les scénaristes de Marvel, ces héros issus de la "diversité" prônent l’universalité de la bande-dessinée et le cosmopolitisme de la société américaine. Et en secouent au passage des valeurs conservatrices, pourtant incarnées à l’origine… par le très WASP Captain America.

> > Lire aussi : Kamala Khan, la nouvelle héroïne d’origine pakistanaise et musulmane de Marvel

____

Emeline Wuilbercq

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte