Diplomatie

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères. © AFP

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, séjourne depuis dimanche à Tel-Aviv. Une visite officielle de deux jours en pleine crise israélo-palestinienne.

"C’est une visite planifiée de longue date", a assuré Louise Mushikiwabo dont les propos ont été rapportés le 20 juillet sur le site internet du ministère rwandais des Affaires étrangères, quelques heures seulement après son arrivée à Tel Aviv. Mais "il se trouve que [la visite] intervient au moment où il y a une résurgence du conflit dans la région", reconnaît la chef de la diplomatie rwandaise, rappelant la position inchangée de Kigali sur la crise israélo-palestinienne : le retour de la paix "le plus tôt possible" pour mettre fin aux pertes humaines.

Pour Kigali, il ne s’agit donc que d’un hasard de calendrier. Le but de la visite était d’assurer la réciprocité "à la suite de celle d’Avigdor Liberman", ministre israélien des Affaires étrangères, le 12 juin dans la capitale rwandaise, précise à Jeune Afrique Olivier Nduhungirehe, représentant adjoint du Rwanda à l’ONU.

Soutien aux soldats de Tsahal

Les responsables israéliens, eux, n’ont pas usé de tant de prudence pour qualifier la visite de soutien de Kigali à leur pays. Pour preuve : Louise Mushikiwabo a accepté d’accompagner son homologue israélien à Ashkelon, dans le sud d’Israël, frontalière de la bande de Gaza, à quelques 2 km de la ligne de front. "Au-delà de l’importance diplomatique de la visite de la ministre rwandaise, nous sommes venus pour soutenir les soldats de Tsahal (…)", comme en témoigne cette photo qui circule sur les réseaux sociaux.

"Il est temps pour la communauté internationale d’accorder plus d’attention à la complexité des conflits régionaux et prendre pleinement en considération leur contexte. Cela nécessite une meilleure compréhension des questions sous-jacentes difficiles", a déclaré de son côté Louise Mushikiwabo dont le pays préside le Conseil de sécurité des Nations unies jusqu’au 31 juillet.

Avant de regagner Kigali, la ministre rwandaise a également prévu de rencontrer le président Shimon Perez ainsi que des étudiants rwandais actuellement en formation près de Tel Aviv.

_______________

Par Trésor Kibangula

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte