Économie

SABMiller et Coca-Cola créent une société commune en Afrique

Les deux géants des boissons vont créer une société commune, appelée Coca-Cola Beverages Africa, dont le chiffre d’affaires attendu s’élève à 2,9 milliards de dollars.

Mis à jour le 11 septembre 2015 à 09:42

Coca-Cola Beverages Africa comptera avec 30 unités de production et 14 000 employés sur le continent. © Reuters

Le britannique SABMiller, l’américain The Coca-Cola Company ainsi que la société Gutsche Family Investments (GFI, actionnaire majoritaire du sud-africain Coca-Cola Sabco) font front commun en Afrique australe et orientale. Ces trois groupes ont annoncent ce jeudi 27 novembre leur alliance dans la mise en bouteille de leurs boissons non-alcoolisées avec la création de Coca-Cola Beverages Africa.

Cette nouvelle entreprise sera basée à Port Elizabeth en Afrique du Sud et couvrira 12 pays*, dont les marchés sont jugés en forte croissance. « L’Afrique offre des niveaux de croissance potentielle intéressants dans les boissons, soutenus par l’augmentation du pouvoir d’achat, la démographie et l’augmentation de la consommation », affirment les trois compagnies dans un communiqué commun.

Numéro un en Afrique

Le britannique SABMiller, connu pour ses grandes marques de bière comme la Premium Lager ou la Saint-Louis, sera majoritaire à 57 % dans cette entreprise, GFI détiendra 31,7 % de son capital et The Coca-Cola Company 11,3 %. Coca-Cola Beverages Africa se classera directement au premier rang des entreprises de mise en bouteille des marques du groupe Coca-Cola en Afrique (40 % des volumes produits dans la région) et dans le top 10 à travers le monde.

Lire aussi :

Le Brasseur SABMiller prend de la bouteille 

Le Marocain Imad Benmoussa nommé président de Coca-Cola France

Heineken va fusionner ses deux filiales au Nigeria

Marchés frontières : les 10 pays africains les plus courtisés

Au total cette nouvelle entreprise comptera avec 30 unités de production et 14 000 employés sur le continent, pour un chiffre d’affaires estimé à 2,9 milliards de dollars.

Dans le cadre de l’accord, Coca-Cola va également acquérir les marques de boissons gazeuses Appletiser de SABMiller au niveau mondial et acheter ou utiliser sous licence 19 noms de marques non alcoolisées en Afrique et en Amérique latine pour environ 260 millions de dollars.

SABMiller, deuxième brasseur au monde, est présent dans une dizaine de pays en Afrique. Le britannique veut se développer sur les boissons non-alcoolisées, moins rentables mais dont les volumes de vente augmentent plus rapidement, selon son directeur général Alan Clark.

 

 


 

* L’Afrique du Sud, le Kenya, l’Éthiopie, le Mozambique, la Tanzanie, l’Ouganda, la Namibie, les Comores et Mayotte dans un premier temps, puis (sous réserve de l’approbation des autorités locales) le Swaziland, le Botswana et la Zambie.