Assurances

Axa fait son entrée sur le marché nigérian

| Par Jeune Afrique
Mansard est le N°4 de l'assurance au Nigeria.

Mansard est le N°4 de l'assurance au Nigeria. ©

Axa, leader mondial de l’assurance, renforce son empreinte africaine en s’offrant pour 198 millions d’euros 77 % de Mansard Insurance, quatrième assureur du Nigeria. L’opération intervient quelques jours après l’arrivée sur ce marché très convoité du marocain Saham.

Dans un communiqué diffusé le 28 novembre, Axa a annoncé son arrivée sur le marché nigérian. Le leader mondial de l’assurance, actif jusqu’à présent dans six pays du continent *, s’offre 77 % de Mansard Insurance. Le cédant, un consortium nommé Assur Africa Holdings (composé notamment d’AfricInvest et de Development Partners International), touchera 198 millions d’euros à la finalisation de l’opération.

Axa précise que « Mansard est le 4ème assureur au Nigeria, opérant à la fois en assurance dommages (numéro 4 avec 5% de part de marché) et en vie, épargne, retraite (numéro 5 avec 4 % de part de marché) ». En 2013, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 64,3 millions d’euros, après avoir connu une croissance annuelle moyenne de 22% depuis 2010. Son résultat net s’est élevé à 9,9 millions d’euros, trois fois plus qu’en 2010.

Assur Africa Holdings avait acquis l’assureur nigérian fin 2011 auprès de GT Bank (pour, selon nos sources, une soixantaine de millions d’euros), changeant quelques mois plus tard son nom de GT Assur en Mansard Insurance.

Troisième marché

« Cette acquisition constitue une opportunité unique de s’implanter dans la première économie africaine, avec de belles positions dans toutes les lignes de métier et une exposition au marché nigérian de l’assurance des particuliers, en forte croissance. Axa bénéficiera localement du savoir-faire d’une équipe de direction expérimentée et d’une plateforme rentable, a commenté Denis Duverne, directeur général délégué d’Axa, dans un communiqué. Par conséquent, cette opération marque une nouvelle étape dans notre stratégie d’accélération, qui est au cœur de notre plan Ambition Axa. Elle est en ligne avec notre conviction que l’assurance est essentielle pour promouvoir le développement économique, en apportant aux communautés son expertise dans la protection et la gestion des risques. »

Le marché nigérian de l’assurance est le troisième d’Afrique, derrière le Maroc et l’Afrique du Sud, avec selon Swiss Re 1,86 milliard de dollars de primes en 2013. Son potentiel est très important : le pays le plus peuplé d’Afrique affiche une prime moyenne de 11 dollars par habitant, loin des niveaux atteints au Kenya (35 dollars/hab), au Maroc (97 dollars), à Maurice (552 dollars) ou en Afrique du Sud (1025 dollars). Le taux de pénétration (0,6% du PIB selon Swiss Re) est très bas.

Investisseurs

De nombreux assureurs internationaux se positionnent d’ailleurs dans le pays. Il y a une semaine, le groupe panafricain basé au Maroc Saham a acquis 40% de la société nigériane d’assurance non-vie Unitrust Insurance. En 2013, le sud-africain Sanlam (en association avec le géant bancaire local First Bank) et Old Mutual s’y sont installés. En 2011, l’ivoirien NSIA s’était offert 96,15 % du capital d’Adic Insurance.

Avec cette opération, Axa souligne à nouveau le vif intérêt qu’il a désormais pour l’Afrique. Après plusieurs années d’attentisme, le groupe français est à nouveau à l’offensive sur le continent. En décembre 2011, il a fait ses premiers pas en Algérie. Récemment, comme l’a révélé Jeune Afrique, il a approché Saham pour étudier une éventuelle prise de participation dans ce groupe, qui est le numéro un sur le continent en termes de couverture géographique. En septembre dernier, il a signé un partenariat avec l’IFC (Groupe Banque mondiale) pour co-investir sur les marchés émérgents, notamment en Afrique.

* Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Maroc, Sénégal

>>>>>>>>>>>>>> Lire aussi : Nigeria : le marché de l’assurance connaît une nouvelle jeunesse

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte