Société

Crash du vol AH5017 : pour Hollande, « tout laisse penser que cet avion s’est écrasé au Mali »

Un avion d'Air Algérie, le 16 mai 2006 à Alger.

Un avion d'Air Algérie, le 16 mai 2006 à Alger. © AFP

L’avion de la compagnie Air Algérie, disparu cette nuit alors qu’il faisait route vers Alger, a été victime d’un crash, selon un officiel de l’aviation algérienne. Les recherches se poursuivaient jeudi soir pour le repérer.

Notre live s’achève. Retrouvez toutes les informations sur la disparition du vol Air Algérie ci-dessous

Le vol AH5017 en provenance de Ouagadougou affrété par Air Algérie auprès de la compagnie espagnole Swiftair a disparu des radars dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 juillet. "Les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d’Air Algérie (…) à 1 heure 55 minutes GMT (3h55 de Paris), soit 50 minutes après le décollage", a annoncé la compagnie, citée par l’agence APS. Le trajet du vol AH 5017, à destination d’Alger, était censé durer quatre heures. La compagnie a précisé avoir mis en place un plan d’urgence. Il y avait 119 passagers et 7 membres d’équipage à bord.

>> Lire : le vol Ouaga-Alger AH 5017 disparaît avec 116 personnes à bord

"Le contact avait été perdu avec l’équipage dans l’espace aérien malien", près de la frontière algérienne, a ajouté une source au sein de la compagnie. "L’avion n’était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l’équipage de se dérouter à cause d’une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako", a-t-elle ajouté.

18 heures 50 : Quatre pays mènent des recherches pour tenter de repérer l’avion d’Air Algérie disparu : le Mali, le Niger, l’Algérie et la France.

18 heures 45 : François Hollande s’est exprimé. Il a confirmé le nombre de 51 Français parmis les "118 passagers" du vol. "Tout laisse penser que cet avion s’est écrasé au Mali. L’équipage a signalé à 1 heure 48 du matin qu’il changeait de direction à cause de conditions météo particulièrement difficiles", a-t-il déclaré. Le président français a décidé de reporter sa visite dans l’Océan indien.

18 heures 15 : Selon RFI, l’appareil d’Air Algérie aurait été localisé au nord de la localité d’Aguelhoc, dans la région de Kidal, au Mali. Tôt ce matin, des habitants de la zone ont dit avoir entendu de fortes explosions et ont alerté des forces militaires présentes dans le nord du pays, rapporte RFI.

17 heures 20 : Avant la réunion de crise à l’Élysée, François Hollande s’est entretenu avec les présidents du Mali et du Burkina Faso.

17 heures 05 : Le président français, François Hollande, tient actuellement une réunion à l’Élysée en présence de de son Premier ministre, Manuel Valls, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur et du secrétaire d’État aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Frédéric Cuvillier.

17 heures :  Vingt Libanais, dont trois femmes et dix enfants, se trouvaient à bord de l’avion d’Air Algérie, a indiqué une source officielle libanaise à Beyrouth . "Trois couples avec leurs dix enfants et quatre autres passagers étaient à bord de l’avion", affirmé à l’AFP cette source. "On ignore si parmi ces Libanais certains portaient une double nationalité. Environ 500 Libanais résident au Burkina Faso", selon la source libanaise.

16 heures 45 : L’avion de la compagnie Swiftair affrété par Air Algérie a fait l’objet d’un contrôle technique il y a un mois

16 heures 40 : Déclaration du ministre français de la Défense : "À l’heure où je m’exprime, aucune trace de l’avion n’a été retrouvée." Fabius confirme la présence d’"une cinquantaine" de Français à bord.

16 heures 20 : L’histoire du McDonnell Douglas MD-83 (DC-9-83), affrété début juillet par Air Algérie auprès de la compagnie espagnole Swiftair, ne s’arrêterait pas là. En 2007, alors qu’il était déjà loué par le Real Madrid, l’appareil aurait servi au transport de troupes de l’Union africaine au Soudan, rapportait, le quotidien espagnol AS dans un article paru en septembre 2008.

Photo à l’appui, AS, affirmait à l’époque que des soldats gambiens et sénégalais de la mission de l’UA au Soudan (l’Amis) avaient été transportés dans cet appareil en décembre 2007.

15 heures 45 : Selon le site internet du quotidien sportif "Marca", l’avion qui s’est écrasé cette nuit aurait été loué au club du Real Madrid entre 2007 et 2008.

15 heures 40 : L’aéroport de Ouagadougou vient de publier une carte qui indique le lieu du crash de l’avion sur le territoire malien.

15 heures 35 : La télévision libanaise El Moustaqbal annonce qu’au moins 19 Libanais dont des enfants font parties des passagers du vol.

15 heures 15 : On ne connaît toujours pas le lieu exact du crash de l’avion d’Air Algérie. Deux mirages français, partis de Niamey, sont actuellement à la recherche de l’appareil.

15 heures 10 : Air Algérie a rendu public une première liste provisoire des passagers du vol. À bord de l’appreil, il y avait 7 Algériens, 51 Français, un Malien, 26 Burkinabè, un Belge, 2 Luxembourgeois, 5 Canadiens, un Camerounais, 4  Allemands, un Nigérian, 8 Libanais, un Égyptien, un Ukrainien, un Suisse. Les six membres d’équipage sont de nationalité espagnole.

15 heures : L’avion de la compagnie Air Algérie, disparu cette nuit alors qu’il faisait route vers Alger, a été victime d’un crash, selon un officiel de l’aviation algérienne (Reuters).

 

14 heures 40 : En France, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a décidé de mettre en place une cellule de crise aux aéroports Roissy-Charles de Gaulle et Marseille. En effet, des passagers devaient emprunter, après escale à Alger, un vol pour Paris ou Marseille.

14 heures 35 : Selon le ministre burkinabé des Transports, le pilote de l’avion avait demandé à modifier sa route, à 1h38 GMT, à cause d’une tempête. Michel Polacco, spécialiste aéronautique de la radio française France Info, est plus sceptique. "Je ne suis pas sûr que l’on puisse mettre l’aspect météorologique en cause. J’ai regardé les conditions météo. Le front intertropical était bien au Sud de la route de cet avion. Il y avait des nuages d’orages dans la région mais pas d’une importance considérable."

14 heures 30 : Déclaration du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal : "L’avion a disparu à Gao, à 500 Km de la frontière algérienne. Nous avons des victimes de plusieurs nationalités et les recherches se poursuivent pour retrouver l’appareil."

14 heures 20 : L’appareil en question est un McDonnell Douglas MD-83 (DC-9-83) affrété début juillet par Air Algérie auprès de la compagnie espagnole Swiftair pour la saison estivale. Dans un communiqué, Swiftair a annoncé que son avion devait atterrir à Alger à 5 heures 10 du matin mais n’était pas arrivé à destination. La compagnie a mis en place un numéro d’urgence, le +34 900 264 270.

Mercredi avant son départ du Burkina Faso, l’avion aurait fait un voyage aller-retour depuis Paris vers Batna, dans le sud-est de l’Algérie.

14 heures 25 : Selon plusieurs sources, un commandant de bord algérien, Salah Debaïli, fils d’un ancien responsable d’un parti d’opposition, faisait partie des passagers du vol. Il ne faisait pas partie de l’équipage, composé lui à 100 % d’Espagnols. Le ministre espagnol des Travaux publics a mis en place un cabinet de crise.

14 heures 15 : Pour rappel, selon la chaine météo a précisé sur son site que "de violents orages" étaient actuellement en cours sur cette zone, "avec des rafales de vent puissantes et une activité électrique importante".

14 heures 10 : Selon une source nigérienne, deux mirages français sont en instance de décollage de Niamey pour participer aux recherches.

14 heures 05 : Il y avait 119 passagers et 6 membres d’équipage à bord, dont 2 pilotes. Il y aurait 24 Burkinabè à bord, selon RFI, et 50 Français selon un tweet d’Air Algérie. Le secrétaire d’État aux transports Frédéric Cuvillier a confirmé que les Français étaient "vraisemblablement en nombre" à bord de l’avion. "Pour le moment, il est beaucoup trop tôt, y compris pour donner des éléments explicatifs", a-t-il ajouté. Selon un responsable de la compagnie algérienne au Burkina Faso, le nombre de Français était de 50.

 



Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte