Sport

Côte d’Ivoire : le duo Renard-Beaumelle à la tête des Éléphants ?

| Par
Hervé Renard et Patrice Beaumelle ont travaillé ensemble en Zambie.

Hervé Renard et Patrice Beaumelle ont travaillé ensemble en Zambie. © AFP/Montage J.A.

De cinq noms, la « short-list » de la fédération ivoirienne est passée à trois, après que les Français Francis Gillot et Luiz Fernandez ont été écartés. Et selon nos informations, Hervé Renard est désormais la priorité des décideurs ivoiriens, qui auditionneront également Frédéric Antonetti et le Portugais Manuel José.

Après avoir constitué une short-list de cinq noms, la Fédération ivoirienne de football (FIF) en a retenu trois, au premier rang desquels Hervé Renard (45 ans), l’ancien sélectionneur de la Zambie avec laquelle il a été champion d’Afrique en 2012, et qui est actuellement à Lusaka. Celui-ci s’est construit une bonne réputation en Afrique, n’a pas d’exigences financières démesurées, et son profil de meneur d’hommes plaît beaucoup du côté d’Abidjan.

Dans l’hypothèse d’une nomination que plusieurs sources contactées par Jeune Afrique jugent « probable, car c’est le souhait de Diallo », Renard pourrait être accompagné de Patrice Beaumelle, qui, après avoir été son adjoint en Angola et en Zambie, sera en fin de contrat le 31 juillet prochain avec les Chipolopolo.

Or Beaumelle, qui avait succédé à Renard en octobre dernier quand celui-ci fût nommé à Sochaux, n’a pas été payé depuis six mois, et la possibilité de voir le tandem reconstitué a pris de l’épaisseur, les deux hommes souhaitant retravailler ensemble. Renard et ses deux rivaux, Frédéric Antonetti et Manuel José (68 ans, a priori l’adversaire le plus sérieux pour le favori) – devraient être auditionnés avant le 31 juillet.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte