Immigration

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef… Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

La biographie de Bouteflika est modifiée en moyenne 258 fois par an sur Wikipédia. © J.A.

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes dérangeants. Enquête sur les fiches des dirigeants africains.

Combien de fois êtes-vous tombé sur la biographie Wikipédia de votre chef d’État en tapant son nom sur les moteurs de recherche ? Une performance en termes de référencement qui attire des milliers de contributeurs anonymes sur l’encyclopédie numérique, libre et universelle. Chacun vient y apporter sa pierre pour améliorer, ou pas, le contenu.

Pour les chefs d’État africains, comme ceux d’ailleurs dans le monde, l’enjeu est de taille. À l’ère de grandes mutations numériques, beaucoup tiennent, aujourd’hui plus qu’hier, à leur e-réputation. Il n’est donc plus question de laisser traîner des paragraphes qui dérangent sur Wikipédia. Les services de renseignements, les organismes spécialisés et les simples citoyens, volontaires ou partisans, sont à l’affût du moindre dérapage sur la fiche de leur champion. Car en face, ils ont affaire à d’autres contributeurs qui cherchent, eux, à travestir les faits ou à les rétablir, selon le cas. Conséquence : une lutte interminable d’édition, réédition et contre-édition. Bienvenue dans le monde impitoyable de l’encyclopédie collective !

Un podium 100 % maghrébin

Avec une moyenne de près de 260 modifications par an, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, détient, au 25 juillet 2014 (date de la collecte des données), la biographie Wikipédia du chef d’État africain la plus revisitée. Sur le podium, on retrouve également l’Égyptien Abdel Fattah al-Sissi (221 modifications par an en moyenne) et le Tunisien Moncef Marzouki (133,4). Une suractivité sur les fiches biographiques de dirigeants du Maghreb qui pourrait expliquer par les bouleversements dans ces pays depuis le Printemps arabe.

En revanche, si l’on considère le nombre total des modifications sur chaque biographie de nos chefs d’État, la donne change. Boutef se maintient certes en tête (près de 2 600 modifications), mais Sissi et Marzouki cèdent leur place au profit du président ivoirien, Alassane Ouattara (plus de 1 100 modifications), et du roi du Maroc, Mohammed VI (plus de 900). Suivent ensuite les présidents de la Tunisie, Moncef Marzouki, de la RDC, Joseph Kabila, du Rwanda, Paul Kagamé, du Gabon, Ali Bongo, et du Zimbabwe, Robert Mugabe.

>> Lire aussi : le classement des chefs d’État africains les plus populaires sur Wikipédia

_______________________

Par Trésor Kibangula

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte