Archives

L’Inquisition en scooter

Par

Fouad Laroui est écrivain.

Voici, pour dire adieu au ramadan, une petite histoire qui s’est déroulée à Amsterdam, la semaine dernière. Elle met en jeu une famille marocaine vivant au Maroc et qui passe les vacances d’été en Europe. Il y a donc le papa (qui m’a raconté la chose), la maman et trois enfants dans leur gros 4×4 coréen, ils ont traversé l’Espagne, campé un peu partout en France, découvert la Belgique et ces merveilles que sont Bruges et Gand, et les voici en train de rouler au centre d’Amsterdam – où on roule d’ailleurs très mal, car la ville n’a quasiment pas changé depuis le XVIIe siècle, mais passons.

Donc on roule lentement le long d’un canal quand tout à coup un jeune Hollandais d’origine marocaine, juché sur un scooter, se porte agilement à la hauteur du conducteur du 4×4 et entame la conversation. En effet, il a remarqué que la voiture était immatriculée dans l’Empire chérifien et ce détail l’a intrigué. "Bienvenue, s’exclame-t-il à l’adresse de la petite famille, bienvenue en Hollande ! Marhaba ! – Merci !" s’exclame en choeur la famille, un peu étonnée.

Le centaure poursuit : "Si vous avez besoin de quoi que ce soit, demandez, je me ferai un plaisir de vous renseigner. Entre compatriotes, on doit s’aider, n’est-ce pas ? – Absolument !" chantonne le choeur enchanté. Jusque-là, tout va bien. On en aurait presque la larme à l’oeil, de tant de solidarité, de cordialité et de bravitude.

Et puis tout se gâte. "Dites-moi, demande soudain l’homme-scooter, le sourcil soupçonneux, la voix grave, j’espère que vous ne faites pas partie de ces familles marocaines qui fichent le camp en Europe pendant le ramadan pour échapper au jeûne ? Ce ne serait pas bien ! Haram !" Abasourdie, la petite famille se tait. Le conducteur reprend le premier ses esprits. Il a envie de demander au grand Inquisiteur comment on dit "mêle-toi de tes oignons !" en néerlandais ou en rifain mais, étant en territoire inconnu, il se contente de grommeler quelque chose d’indistinct qui semble satisfaire le Torquemada des moulins à vent, lequel braille "adieu !" et s’envole vers son destin tourmenté.

Ami lecteur, que penses-tu de cela ? L’Europe n’a-t-elle pas été inventée pour que de telles saynètes soient impensables ? La liberté de conscience s’accommode-t-elle des scooters ? Peut-on se bombarder Inquisiteur sans diplôme dûment signé par Dieu ? Faut-il parler aux gens ? Sommes-nous maudits ? Ma liberté s’arrête-t-elle là où commence la vitre du 4×4 voisin ? Graves questions ! Et qui y répondra ? Où sont nos Montesquieu, nos Voltaire, nos Rousseau ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte