Économie

Pour son premier eurobond, l’Éthiopie récolte un milliard de dollars

L’Éthiopie a levé un milliard de dollars sur les marchés internationaux. Le premier eurobond de l’histoire du pays, d’une maturité de dix ans, a été émis avec un coupon de 6,625 %. Il a attiré un carnet d’ordres de 2,6 milliards de dollars.

Par
Mis à jour le 5 décembre 2014 à 17:39

Pour trouver une preuve de l’attractivité croissante de l’Afrique sur les marchés internationaux, il suffit désormais de se tourner vers l’Éthiopie. Pour sa première incursion sur le marché mondial de la dette, le pays d’Afrique orientale, réticent aux investisseurs internationaux et assez protectionniste, a réussi à lever un milliard de dollars.

Enthousiasme

L’eurobond lancé par Addis-Abeba, qui porte une maturité de dix ans, a été émis au taux de 6,625 % et a attiré un carnet d’ordres de 2,6 milliards de dollars, rapporte l’agence Reuters. Ces ressources devraient servir, en partie, à financer les nombreux chantiers lancés par Addis-Abeba, notamment la construction du barrage de la Renaissance, sur le Nil.

Lire aussi 

Sénégal : l’eurobond de 500 millions de dollars largement sursouscrit

L’Éthiopie veut se doter de la plus grande centrale géothermique du continent

Pourquoi la dette africaine attire les investisseurs

Les pays africains ont levé 8,1 milliards de dollars sur les marchés internationaux en 2013

Le Ghana lève 1 milliard de dollars à un taux plus faible que prévu

Noté « B1 » par Moody et « B » par Standard & Poor’s, l’Éthiopie rejoint ainsi la Côte d’Ivoire et le Kenya dans le rang des pays africains qui ont émis leur premier eurobond cette année – en suscitant le même enthousiasme auprès des investisseurs internationaux.

Forte croissance

L’Éthiopie, qui a choisi Deutsche Bank et JP Morgan comme chefs de file de cet emprunt obligataire, est l’un des plus pauvres du continent, avec un PIB par habitant d’environ 500 dollars, selon les données de la Banque mondiale.

Le pays d’Afrique orientale est toutefois l’un des plus dynamiques du continent, avec une croissance annuelle de l’ordre de 10 % en moyenne depuis une décennie. Son PIB, en dollars courants, a crû de 285 % entre 2005 et 2013, passant de 12,17 milliards de dollars à 46,87 milliards de dollars en 2013. .