Environnement

Après les inondations, la Sierra Leone a un « besoin urgent d’aide », avertit Bai Koroma

| Par AFP
Mis à jour le 16 août 2017 à 09h32
Des secouristes sur le site de Regent, à l'Est de Freetown, le 14 août 2017.

Des secouristes sur le site de Regent, à l'Est de Freetown, le 14 août 2017. © Manika Kamara/AP/SIPA

La Sierra Leone a un « besoin urgent d’aide » après les glissements de terrain et inondations qui ont fait plus de 300 morts lundi à Freetown, a affirmé mardi le président sierraléonais Ernest Bai Koroma.

« Nous sommes débordés » par le désastre, a affirmé avec émotion le chef de l’Etat devant la presse dans le quartier de Regent de la capitale sierra léonaise, le plus touché par la catastrophe.

« Des communautés entières ont disparu », a souligné le président Koroma sur le site même de la catastrophe où, après trois jours de pluis torrentielles, un gigantesque glissement de terrain a balayé des dizaines d’habitations, parfois hautes de trois ou quatre étages, sur les pentes de la colline de Regent.

Selon la Croix-Rouge locale, le bilan se monte officiellement à 312 morts et quelque 3.000 sans-abri, mais les autorités indiquent que des milliers de personnes sont portées disparues dans la capitale de ce petit pays pauvre d’Afrique de l’Ouest.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte