Arts

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

Mamadou Jean-Charles Tall veut construire une mosquée moderne.

Mamadou Jean-Charles Tall veut construire une mosquée moderne. © Sylvain Cherkaoui pour J.A.

"La mosquée de Donaye (dans la vallée du fleuve Sénégal) doit être une sorte de manifeste. Au-delà de son caractère religieux, de l’impératif fonctionnel, elle enverra un message à la communauté, exprimera une vision en matière de développement", explique Mamadou Jean-Charles Tall. Prévu pour être réalisé d’ici à quatre ou cinq ans, le complexe dédié à El Hadj Oumar Al Foutiyou Tall, fondateur de l’empire toucouleur, comprendra un lieu de prière pour 5 000 fidèles, un centre de recherche et une bibliothèque.

Attaché à l’architecture bioclimatique, le Sénégalais s’appuiera sur la modernité des savoir-faire traditionnels. La climatisation du lieu de culte sera naturelle à 100 % grâce à des bassins d’eau placés devant les ouvertures traversantes qui créeront des courants d’air chargés d’une humidité rafraîchissante.

Des galeries extérieures joueront le rôle de pare-soleil. Et surtout des briques en terre fabriquées sur place isoleront le lieu et ralentiront la transmission de la chaleur. Résultat : c’est aux heures où la mosquée sera vide, vers minuit, que la canicule de la journée se fera ressentir à l’intérieur du bâtiment.


La mosquée de Donaye enverra un message de développement et de modernité.
© J et T architectes 2014

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte