Arts

Afrique du Sud : Laurence Chibwe, père du théâtre de Soweto

Laurence Chibwe a écarté toute idée de cloture.

Laurence Chibwe a écarté toute idée de cloture. © DR

Rouge, jaune, bleu, trois gros cubes colorés adossés à d’incroyables façades courbes couvertes de céramiques : impossible de manquer le théâtre de Soweto. Construire un lieu de culture ouvert à tous dans ce township historique, à deux pas de l’amphithéâtre où, en 1985, Zindzi Mandela lut une lettre de son père alors prisonnier sur Robben Island, était un sacré défi.

Comment rester fidèle à la culture de liberté des lieux tout en attirant des spectateurs dans une structure fermée, pensée à l’occidentale ? Laurence Chibwe, d’Afritects, a répondu présent en offrant non pas une salle, mais trois (450, 180 et 90 places), identifiables de loin et ouvertes sur l’extérieur. Dans l’idée de créer un complexe qui ait une influence positive sur l’ensemble du voisinage, toute idée de clôture a été écartée.


Le nouveau théâtre de Soweto. © Leon Krige / Afritects

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte