Politique

Nigeria : des avions de surveillance maritime dernier cri contre la piraterie

Par
Mis à jour le 19 août 2014 à 20:45

Pour mieux lutter contre la piraterie sur ses côtes, le Nigeria a doté mardi son armée de sept avions dernier cri. Mais le prix de ces engins n’a pas été dévoilé.

Dans la lutte contre la piraterie, le gouvernement nigérian ne lésine pas sur les moyens. Le 19 août, l’armée a présenté à la presse un nouvel avion de surveillance maritime. "Au total, l’agence fédérale de sécurité maritime et l’armée de l’air disposeront de sept de ces avions ATR42-500 équipés chacun de système de caméras, capteurs et radar", selon le sergent Sunday Olalekan Omotosho.

"Aucun bateau ne pourra échapper à notre surveillance quand le système sera complètement opérationnel", a-t-il affirmé aux reporters qui ont embarqué pour un vol de démonstration de Lagos à Escravos, dans le Delta du Niger, la région pétrolière du sud-est du Nigeria.

"Nous pouvons repérer n’importe quel bateau"

L’avion, dont le prix d’achat n’a pas été précisé, "peut voler à seulement 200 pieds (environ 60 mètres) au-dessus de la mer et transmettre des informations à l’armée de l’air, qui peut dépêcher des avions de chasse si nécessaire", a expliqué le sergent Omotosho.

"Avec cet avion, nous pouvons repérer n’importe quel bateau à des centaines de kilomètres à la ronde, a déclaré pour sa part le colonel Enobong Eneh Effiom. Notre objectif est de combattre toute forme de criminalité maritime dans le pays."

Le Nigeria a subi 31 attaques de pirates au large de ses côtes depuis le début de l’année, le plus mauvais bilan depuis 2008. Les pirates volent du pétrole, des marchandises, ou enlèvent des marins contre rançon.

Selon le Bureau maritime international, la piraterie maritime s’est nettement accrue au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest, représentant un cinquième du total des attaques dans le monde l’année dernière.

(Avec AFP)