Politique

Boko Haram : deux personnes exécutées à Buni Yadi pour avoir fumé

| Par Jeune Afrique
Un combattant du groupe islamiste Boko Haram.

Un combattant du groupe islamiste Boko Haram. © AFP

Boko Haram fait régner sa loi à Buni Yadi, dans le nord-est du Nigeria. Des témoins ont rapporté jeudi que le groupe islamiste a exécuté deux personnes qui fumaient des cigarettes dans la rue. Des scènes de pillage ont été également signalées…

Après Damboa et de Gwoza, dans l’État voisin de Borno, tombées ces dernières semaines sous contre de Boko Haram, le groupe islamique s’est emparé, le 21 août, de Buni Yadi, dans l’État voisin de Yobe, dans la partie nord-est du Nigeria, selon un responsable politique local et des habitants ayant fui la ville.

Victorieux des combats qui les opposaient depuis fin juillet aux éléments de l’armée nigériane, les assaillants islamistes ont finalement pris le bâtiment de la municipalité sur lequel flotte maintenant leur drapeau. Désormais, c’est la loi de Boko Haram qui y règne.

>> Voir aussi notre carte interactive : Boko Haram, 10 ans de terreur

Exécutions sommaires

Des habitants ont témoigné d’exécutions sommaires, notamment de deux personnes qui fumaient des cigarettes dans la rue, ainsi que plusieurs scènes de pillage par les combattants de Boko Haram.

Une situation qui risque de perdurer. Car "il n’y a pas de soldats à Buni Yadi des militants islamistes vont et viennent à leur guise", a déclaré Abdullahi Bego, porte-parole du gouverneur de l’État de Yobe.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte