Société

Afrique du Sud : Sandton, au paradis des nantis…

Bienvenue à Sandton, banlieue huppée de Johannesburg. Les prix de l’immobilier y sont les plus élevés d’Afrique, et les boutiques y proposent les marques les plus chères. Pauvres s’abstenir…

Mis à jour le 26 août 2014 à 13:57

Une maison de luxe située à Johannesburg. © DR

Le paquebot en verre et en métal abritera 87 000 m2 de bureaux flambant neufs, où pourront loger 5 000 employés, pour devenir le plus grand immeuble commercial d’Afrique. Telle est l’ambition de l’assureur sud-africain Discovery, qui a présenté fin juillet son projet de nouveau siège social. Où se situera-t-il ? À Sandton, bien sûr, banlieue chic au nord de Johannesburg, où le kilomètre carré est, dit-on, le plus cher du continent. Ce qui ne décourage pas les investisseurs : d’ici à trois ou quatre ans, 1,9 million de mètres carrés de bureaux supplémentaires y verront le jour !

Sandton, c’est un centre d’affaires, où la Bourse de Johannesburg a déménagé en 2000, mais également une galerie marchande pharaonique où les nantis de tout le continent se donnent rendez-vous pour y faire leurs emplettes… "Sandton City [le centre commercial] offre tout ce dont vous pouvez rêver. Et il est recommandé de se munir d’une valise vide…" vante ainsi l’office de tourisme sud-africain. Cartier, Louis Vuitton (lire encadré ci-dessous), Lacoste, Montblanc… Depuis 1973, pas moins de 400 marques font ainsi saliver les badauds sans le sou et remplissent les sacs (de marque, bien sûr) des plus aisés.

Bling-bling

Depuis la fin de l’apartheid, en 1991 – auparavant, le quartier était interdit aux populations noires -, Sandton est devenu un lieu de résidence très prisé par la nouvelle génération issue du Black Economic Empowerment. Un véritable temple du bling-bling où l’on croise aussi des hommes politiques guère moins voyants, comme le sulfureux Julius Malema. Entre les boutiques de luxe, les immeubles de bureaux et les appartements de standing slaloment les limousines, 4×4 rutilants et autres voitures de sport… Le point commun entre ces bolides ? La couleur, blanche, très en vogue dans ce quartier dont le maître mot semble être : démesure.

Y compris quand il s’agit d’ériger une statue en hommage au père de la nation. Du haut de ses six mètres, Nelson Mandela veille depuis 2004 sur ce temple de la consommation dont le faste pourrait bien le faire se retourner dans sa tombe. Le 30 juillet, une jeune femme nue s’est ainsi collée à l’icône en bronze… Surgi de nulle part, cet ange sans fard voulait-il faire passer un message ? Venait-il du township voisin d’Alexandra, l’un des plus miséreux de Joburg ? Qu’importe. L’image a fait le buzz sur internet, et l’on a de nouveau parlé du quartier le plus huppé d’Afrique.

Louis Vuitton, des sacs et des léopards

La marque de luxe du groupe français LVMH, détenu par le milliardaire Bernard Arnault, n’a pour l’instant que deux boutiques en Afrique. La première se trouve à Sandton City (lire ci-dessus), la seconde a été ouverte il y a peu au Maroc, dans le tout récent Morocco Mall de Casablanca. Mais le continent semble avoir inspiré le photographe d’une des dernières campagnes de publicité du maroquinier préféré de ces dames.

Autour de son thème de prédilection, le voyage, les images illustrant "The Spirit of Travel" ont été entièrement réalisées dans la savane sud-africaine. Là, sous l’objectif de Peter Lindbergh, les mannequins Karen Elson et Edie Campbell ont été photographiés sous tous les angles et sur fond de paysages à couper le souffle. Girafes et léopards sont même de la partie, volant presque la vedette aux sacs estampillés LV.