Politique

CAN 2015 : Ouattara ne veut pas de match Côte d’Ivoire-Sierra Leone à Abidjan

Alassane Ouattara ne veut pas d'un événement susceptible de favoriser l'épidémie d'Ebola. © AFP

Le président ivoirien Alassane Ouattara a exprimé à un ministre son refus de voir le match Côte d'Ivoire-Sierra Leone se tenir à Abidjan, le 6 septembre. Mais pour l'instant, aucune solution de rechange n'a été trouvée.

À moins de 10 jours du premier match de poule des Éléphants contre la Sierra Leone, comptant pour les qualifications pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2015) organisée au Maroc, de gros nuages planent sur la tenue de la rencontre, en raison de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. Pour prémunir la Côte d’Ivoire d’une éventuelle contamination, le président ivoirien Alassane Ouattara a marqué ouvertement au Premier ministre Daniel Kablan Duncan son refus que se tienne au stade Houphouet Boigny d’Abidjan-Plateau le match qui y est prévu le 6 septembre, malgré le maintien de celui-ci par la Confédération africaine de football (CAF). 

>> A lire : Contre Ebola, douche froide et buzz viral

"Ma collègue de la Santé a suggéré au Premier ministre que la CAF désigne un expert de l’OMS pour faire des examens et des contrôles à la délégation sierra-léonaise depuis Freetown, doublés d’analyses à Abidjan. Le président a dit non", explique à Jeune Afrique un membre du gouvernement. Autre solution envisagée, l’organisation du match dans un pays tiers. Le choix de la Fédération ivoirienne de football (FIF) s’était porté sur la Ghana voisin et le Maroc. Mais, les autorités de ces deux pays ont décliné la demande. "C’est vraiment un casse-tête et un imbroglio total. La Côte d’Ivoire ne signera pas forfait, encore moins la Sierra Leone. Nous étudions d’autres alternatives",  a confié une source proche du dossier.

Budget non décaissé

Par ailleurs, l’État ivoirien qui finance les compétitions internationales n’a toujours pas décaissé le budget de l’organisation du match, estimé à plus de 300 millions de F CFA. Enfin, pour ne pas arranger les choses, plusieurs clubs européens envisageraient de ne pas libérer leurs joueurs ivoiriens pour un match contre la Sierra Leone. Hervé Renard, le sélectionneur national devrait se contenter à priori de joueurs locaux. Mais, pour le moment, rien n’est encore décidé.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte