Politique

Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Les États-Unis ont décidé d’intensifier leur lutte contre les islamistes ultraradicaux en Syrie. Si le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision concernant d’éventuelles frappes aériennes dans le pays, plusieurs options sont encore à l’étude.

Par
Mis à jour le 26 août 2014 à 14:13

Le président américain Barack Obama. © AFP

Le président américain Barack Obama devait rencontrer, lundi 25 août, Chuck Hagel, le secrétaire à la Défense. Une semaine plus tôt, ce dernier affirmait que la menace de l’État islamique (EI) allait bien au-delà de tout autre groupe terroriste connu.

Pour le général Martin Dempsey, le chef d’état-major interarmées, l’EI constitue une menace régionale qui sera bientôt une menace pour les États-Unis et l’Europe.

Même si le président américain est déterminé à répondre à la menace que représente cette organisation terroriste, les frappes aériennes ne sont pas la seule option à l’étude. 

>> Lire aussi : 5 pays arabes s’unissent pour lutter contre les jihadistes

De son côté, le gouvernement syrien a fait savoir que toute frappe américaine contre les jihadistes sur son territoire devait être coordonnée avec lui, au risque d’être considérée comme une agression.

La Maison Blanche n’a pas directement répondu à ces propos. Elle a néanmoins indiqué qu’elle se réservait toujours la possibilité d’agir unilatéralement pour défendre les intérêts américains.

(Avec AFP)