Société

Isis, la lingerie britannique du même nom que l’État islamique

La chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers vient de lancer une collection de lingerie fine nommée Isis, l’acronyme en anglais de l’État islamique. La porte-parole de la marque a présenté ses excuses samedi et a nié tout soutien aux jihadistes en Irak et en Syrie.

Par
Mis à jour le 27 août 2014 à 13:09

Vitrine d’un magasin Ann Summers, marque britannique de lingerie érotique. © Reuters

Isis. Le nom de l’État islamique en anglais (EIIL en français) sera désormais cousu sur les strings, porte-jarretelles et soutiens-gorges d’une nouvelle collection de lingerie fine signée Ann Summers. Cette chaîne britannique de dessous érotiques a choisi le nom d’Isis en référence à la déesse égyptienne de la fertilité. Mais le moment pour lancer cette collection est particulièrement mal tombé : ces derniers mois, Isis évoque plutôt en Grande-Bretagne les jihadistes d’Irak et de Syrie (Islamic State in Irak and Syria, en anglais).

>> Lire aussi : Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Résultat : la marque a dû s’excuser samedi 23 août et même expliquer qu’elle n’avait aucun lien avec les combattants de l’État islamique. "Le nom de la collection a été choisi bien avant que les différents modèles ne soient exposés dans les vitrines de nos magasins. Nous reconnaissons que le moment du lancement est mal choisi, mais en aucun cas nous ne soutenons ou nous ne tolérons des actes de terrorisme ou de violence", a justifié la porte-parole d’Ann Summers.

La collection ne devrait toutefois pas être retirée des centaines de magasins où elle est mise en vente. La chaîne britannique a l’habitude de gérer les polémiques. Ses campagnes de publicité ont été à de nombreuses reprises censurées outre-Manche.