Société

Justice : brèche humanitaire entre le Maroc et la France

Selon un responsable du ministère marocain de la Justice, le royaume chérifien s’apprête à transférer en France des détenus français.

Par
Mis à jour le 28 août 2014 à 15:47

Le roi du Maroc Mohammed VI. © AFP

Ce transfert sera annoncé dans les jours qui viennent et ne concernera que "les cas humanitaires". À l’heure où nous mettions sous presse, leur nombre n’avait pas encore été arrêté.

Par ailleurs, vingt-deux détenus français ont entamé une grève de la faim en mai pour obtenir leur transfert en France malgré la suspension de toute coopération judiciaire entre les deux pays, poussant Rabat à annoncer la création d’une commission qui planchera sur leur demande à titre exceptionnel.

La coopération judiciaire entre Paris et Rabat est suspendue depuis que des policiers français équipés de gilets pare-balles ont fait irruption dans la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Paris en février pour notifier au patron des renseignements marocain, Abdellatif Hammouchi, soupçonné de complicité de torture, sa convocation par la justice.