Mines

Charbon : le japonais Mitsui va investir un milliard de dollars dans le projet de Vale au Mozambique

En 2013, la mine de Moatize a produit 3,8 millions de tonnes de charbon. © Vale

Le groupe brésilien Vale a cédé une participation dans son projet minier de Moatize au Mozambique à Mitsui & Co. La société japonaise de négoce va investir près d'un milliard de dollars pour l'acquisition de parts dans la mine de charbon et le développement du chemin de fer la reliant au port de Nacala.

Vale a décroché un partenaire de poids pour son projet minier de Moatize, au Mozambique. Le groupe brésilien a annoncé le 09 décembre avoir cédé au japonais Mitsui & Co 15 % de sa participation de 95 % dans la mine de charbon pour environ 450 millions de dollars – le chiffre exact dépendant des objectifs de production. En sa qualité d’actionnaire, Mitsui & Co devra également participer à hauteur de 188 millions de dollars aux dépenses d’investissement de capital nécessaires au développement de la mine.

Lire aussi : 

Brésil-Afrique : retour à la case-départ ?

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

BHP Billiton continue à se détacher de l’Afrique

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Charbon : « Le Mozambique émerge »

Dans le cadre de cette transaction, la société de négoce a également acquis pour 313 millions de dollars la moitié des 70 % détenus par Vale dans le « Couloir logistique de Nacala » (CLN). Ce projet ferroviaire relie la mine de Moatize au port maritime de Nacala. Long de 912 kilomètres – dont 212 se trouvent au Malawi – il devrait permettre de transporter 18 millions de tonnes de charbon par an.

Dans son communiqué, Vale estime que cette transaction est « essentielle pour la continuité de [ses] investissements au Mozambique et au Malawi, car elle apporte le financement nécessaire à l’achèvement du projet Moatize et du CLN ». L’arrivée du groupe japonais, assure Vale, est un plus en ce qu’elle lui permet d’équilibrer ses comptes et de réduire son exposition au risque.

Approvisionnement

Pour sa part, Mitsui rappelle s’être toujours engagé à « assurer et à améliorer la stabilité de l’approvisionnement du charbon pour ses clients japonais ».

La mine de Moatize est « un actif durable et d’excellente qualité qui participera à la diversification de nos sources d’approvisionnement et à l’amélioration de nos revenus dans l’industrie du charbon », conclut le groupe japonais dans son communiqué.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte