Dossier

Cet article est issu du dossier «La RDC, un diamant brut»

Voir tout le sommaire
Tourisme

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

La façade de verre et d'acier, côté rue, redessinée par Axcess-Congo. DR

La façade de verre et d'acier, côté rue, redessinée par Axcess-Congo. DR ©

Avec ses 190 chambres, dont 24 suites, et sa table gastronomique, le Grand Hôtel, mythique établissement kinois, retrouve son lustre d’antan… Design et high-tech en plus.

C’est un établissement de légende qui va rouvrir officiellement ses portes, le 15 janvier, à La Gombe. Rénové de fond en comble, le Grand Hôtel de Kinshasa sera rebaptisé pour l’occasion Pullman Kinshasa Grand Hôtel – ou Pullman Grand Hôtel Kinshasa, le choix n’est pas encore fait -, du nom de l’enseigne haut de gamme du groupe Accor. Objectif : rendre à l’établissement cinq étoiles son luxe d’antan, le design et le high-tech en plus.

Inauguré en 1971, le premier palace du pays a connu son heure de gloire sous les couleurs de l’InterContinental, avant d’être défraîchi par les ans. En 2011, il a été repris par la Société des grands hôtels du Congo, détenue à parts égales par l’État congolais et le holding luxembourgeois African Hospitality (filiale d’African Equities, propriété de Philippe de Moerloose, le patron du consortium belge SDA-SDAI, spécialisé dans la distribution de véhicules et d’équipements sur le continent).

Lire aussi :

Hôtellerie : le chinois Jin Jiang fait son entrée en Afrique

Philippe de Moerloose, un « fonceur » belge du Congo

Les Belges au Congo : prospères dynasties d’affaires

L’Afrique, nouveau champ de bataille des groupes hôteliers internationaux

Kempinski, nouveau gestionnaire du mythique hôtel des mille collines

Les deux partenaires ont investi 28 millions de dollars (environ 22,5 millions d’euros) dans les travaux de rénovation, qui ont débuté à la mi-2012. La gestion de l’établissement a été confiée au groupe français Accor, qui conforte ainsi sa présence sur le créneau haut de gamme en Afrique centrale et en Afrique de l’Est – ces derniers mois, il a signé deux autres contrats de gestion d’hôtels sous l’enseigne Pullman, à Nairobi et à Addis-Abeba.

Bar lounge

Pour le moment, seule la rénovation de l’aile principale du bâtiment, inaugurée début octobre, est entièrement achevée. Sous la houlette du cabinet d’architecture kinois Axcess-Congo (AXS-CD, filiale de Pygma Group), les 190 chambres, dont 24 suites, ont été remises au goût du jour, avec toutes les prestations et le confort qu’exige aujourd’hui la clientèle d’affaires internationale, « coeur de cible » des promoteurs du projet.

L’établissement dispose désormais d’une cuisine ultramoderne, d’une capacité de 2 000 couverts par jour, qui alimente un restaurant gastronomique, une brasserie et un bar lounge surplombant la ville depuis le neuvième étage. La livraison des nouvelles salles de conférences est annoncée pour le courant de 2015. African Hospitality est également propriétaire, avec le groupe britannique Lonrho, d’une autre adresse légendaire de l’hôtellerie congolaise : le Grand Karavia de Lubumbashi. La gestion de cet établissement cinq étoiles de quelque 200 chambres, entièrement rénové en 2010, pourrait également être confiée au groupe Accor.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte