Actualités

Cameroun : Samuel Eto’o peut-il revenir jouer avec les Lions indomptables ?

Samuel Eto'o a déjà annoncé plusieurs fois la fin de sa carrière internationale.

Samuel Eto'o a déjà annoncé plusieurs fois la fin de sa carrière internationale. © AFP

Samuel Eto’o a annoncé la fin de sa carrière internationale, le 29 août, alors qu’il venait de s’engager avec Everton FC (Angleterre, Premier League). L’épilogue d’une histoire d’amour parfois compliquée entre la star camerounaise et les Lions indomptables ? Les avis divergent.

Ce n’est pas la première fois que Samuel Eto’o annonce la fin de sa carrière internationale avec les Lions… mais est-ce vraiment la dernière ? Le 26 août, dans l’entretien qu’il avait accordé à Jeune Afrique, Jean II Makoun, un de ses proches, s’était montré dubitatif sur l’avenir de la star au sein de la Tanière. L’annonce faite par Eto’o sur son compte Twitter le lendemain n’a pas non plus surpris son compatriote Dany Nounkeu, le défenseur du Galatasaray Istanbul prêté à Grenade.

>> Voir notre sélection des plus beaux buts d’Eto’o avec les Lions du Cameroun

« Je pense qu’il éprouvait de la lassitude, de la fatigue, dit-il. Les derniers mois ont été compliqués pour lui. Il a beau être un très grand joueur, c’est avant tout un être humain, et il a pris beaucoup de coups, notamment avant le Mondial. À mon avis, il a pris la bonne décision. Et il veut désormais se consacrer à son nouveau club, à sa famille », ajoute Nounkeu, qui ne nie pas les tensions au sein de l’effectif, notamment entre le nouvel attaquant des Toffees et quelques cadres de la sélection, dont Alex Song et Stéphane Mbia.

« Son départ va libérer certains joueurs »

« Oui, c’est vrai, il y a des tensions, mais c’est le cas dans toutes les équipes, dans toutes les familles. » Selon un ancien international camerounais, l’annonce de la retraite internationale du meilleur buteur de l’histoire des Lions (55 buts en 116 sélections) n’est pas étrangère à la nomination de Stéphane Mbia comme capitaine et à celles de Vincent Aboubakar et Maxim Choupo-Moting en tant que vice-capitaines. « Cette décision vient du ministre des Sports. Et quand un ministre désigne un capitaine et deux vice-capitaines, c’est pour qu’ils jouent. Je pense que cela a vexé Samuel. Cela a peut-être précipité sa décision, mais j’ignore s’il l’avait prise après l’échec au Mondial. Son départ va libérer certains joueurs. Certains se sentaient étouffés par sa présence, son aura… »

De son côté, Patrick Mboma avoue qu’il ne s’attendait pas à la décision d’Eto’o. « Après le Mondial au Brésil, j’avais eu l’occasion de lui parler rapidement. Il regrettait les six dernières années, assez difficiles en sélection, mais il évoquait aussi la Coupe du monde 2018 en Russie… Il a voulu être le capitaine de l’équipe, mais parfois, il a un peu trop pensé à lui », explique l’ex-buteur des Lions Indomptables.

« Son retour s’imposera de lui-même »

Pierre Lechantre, l’ancien sélectionneur du Cameroun, est quant à lui convaincu que la retraite de son ancien joueur n’est pas définitive. « S’il marque des buts avec Everton, s’il joue régulièrement, il sera rappelé. Même sur une jambe, il sera utile aux Lions. Et son retour s’imposera de lui-même, car il aime son pays plus tout. »

Un optimisme que ne partage pas Patrick Mboma, tant les relations du joueur avec Volker Finke, le sélectionneur allemand du Cameroun, et avec la Fédération sont exécrables. « Un peu comme avec Didier Drogba, je pense que s’il marque trois ou quatre fois avec son club en septembre, on lui enverra des messages pour lui faire croire qu’on a besoin de lui pour les matches d’octobre et de novembre. Mais à mon sens, il ne reviendra pas. Je pense que cette fois-ci, c’est vraiment fini… »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte