Économie
Port-Louis vu de la citadelle

Cet article est issu du dossier

Maurice, une ambition africaine

Voir tout le sommaire
Politique

Maurice : Ramgoolam, l’héritier

Mis à jour le 26 septembre 2014 à 16:51

C’est un séducteur. Mais si Navinchandra Ramgoolam occupe une place importante dans le coeur des Mauriciens, c’est surtout parce qu’il est le fils du père de l’indépendance, l’une des figures de la communauté la plus influente (hindoue) et le patron du Parti travailliste (PTr), qui jouit d’une cote de sympathie comparable à celle du Congrès national africain (ANC) de Nelson Mandela en Afrique du Sud.

Né en juillet 1947, médecin de formation, Ramgoolam fils est entré en politique sur le tard (son père n’y était pas favorable). Ce n’est qu’en 1991 qu’il prend la tête du PTr. Très vite, il s’impose. Premier ministre de 1995 à 2000, il retrouve la primature en 2005. Mais ce n’est pas un homme de dossiers. Aujourd’hui, il se verrait bien présider la nation et laisser à son adversaire de toujours le rude labeur de Premier ministre.