Banque

Bourse : BOA Sénégal réussit son entrée à la BRVM

| Par
Introduite à un cours de 30 000 F CFA, l'action BOA Sénégal a suscité un fort enthousiasme sur le marché de la Bourse régionale des valeurs mobilières d'Abidjan.

Introduite à un cours de 30 000 F CFA, l'action BOA Sénégal a suscité un fort enthousiasme sur le marché de la Bourse régionale des valeurs mobilières d'Abidjan. © Falone/JA

Bank of Africa Sénégal a réussi son introduction à la Bourse des valeurs mobilières d’Abidjan. Introduit au cours de 30 000 F CFA, le titre BOAS a gagné plus de 30 % en moins d’une semaine.

La filiale sénégalaise du groupe Bank of Africa est devenue le 10 décembre, la 38e société à se faire coter à la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abidjan, la place bousière de l’Uemoa. Son introduction s’est effectuée après une Offre publique de vente de 200 000 actions nouvelles, réalisée entre le 22 octobre et le 21 novembre.

Ces actions, dont environ 15 % étaient réservées au personnel de BOA, ont permis de mobiliser un peu moins de 6 milliards de F CFA, pour un cours moyen de 30 000 F CFA. Les particuliers résidant dans la zone Uemoa ont été les premiers souscripteurs de cette offre (71,05 % des actions), suivis de loin par les acteurs institutionnels régionaux (18,4 %) et les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) – 10,21 %. Les investisseurs hors Uemoa ont souscrit à hauteur de 4,88 % de l’OPV.

Lire aussi :

Dossier finance : le modèle panafricain est-il en panne ?

Bank of Africa se la joue solo

BRVM : BOA Burkina voit ses profits bondir de 31%

La BRVM veut remplir sa bourse

Cette opération, qui entre dans le cadre d’une augmentation du capital nominal de BOA Sénégal de 10 à 12 milliards de F CFA, fait de cette banque, la cinquième filiale du groupe Bank of Africa à rejoindre la BRVM, après celles du Bénin, du Niger, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso,

>>>> Exclusif : Bloomfield va noter six filiales de Bank of Africa

Bon accueil

Les acteurs de la Bourse d’Abidjan ont réservé un accueil particulièrement enthousiastes au titre BOAS. Introduit au cours de 30 000 F CFA le 10 décembre, l’action BOA Sénégal a gagné plus de 30 % en moins d’une semaine, finissant à 40 050 F CFA, à la clôture des marchés ce lundi 15 décembre – même si le volume des actions échangées reste faible.

Cet enthousiasme, estime Hermand Boua, directeur de la recherche de la société de bourse Hudson & Cie, tient au fait que BOA Sénégal est « l’une des seules valeurs arrivées sous-évaluée à la BRVM ». Au vu des comptes financiers de la banque sénégalaise, une valorisation moyenne de 37 000 F CFA en 2014, voire de 41 000 F CFA en 2015, paraît raisonnable, estime-t-il.

S’il ne faut pas écarter à moyen-terme le danger d’un « effet de suivisme », explique l’analyste, qui verrait de trop nombreux acteurs se reporter sur ce titre entraînant sa sur-évaluation, le titre BOAS reste « bien valorisé ». En tenant compte l’augmentation de son capital, la Banque sénégalaise, qui mise sur un produit net bancaire de 13,9 milliards de F CFA et un résultat net de 3,2 milliards de F CFA cette année, présente un ratio cours/valeur comptable d’à peine 1,30, contre une moyenne de 2,18 pour le secteur bancaire à la BRVM, ce qui laisse augurer un solide potentiel de croissance du titre.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte