Justice

Côte d’Ivoire : liberté provisoire pour Hubert Oulaye, ex-ministre de Laurent Gbagbo

Hubert Oulaye, ex-ministre de Laurent Gbagbo à la Fonction publique et de l'emploi, en 2009. © Wikipedia CC / Zenman

Hubert Oulaye, ex-ministre ivoirien de la Fonction publique sous Laurent Gbagbo, a bénéficié d'une mesure de liberté provisoire après deux ans de détention pour "assassinat et complicité d'assassinat", ont annoncé mercredi son avocat et le procureur d'Abidjan.

« La chambre d’accusation a rendu une ordonnance acceptant la mise en liberté provisoire de M. Hubert Oulaye », dans la mesure où l’ex-ministre « présente des garanties de présentation », a déclaré à la presse, le procureur général du tribunal d’Abidjan Aly Yéo, mercredi 7 juin.

Hubert Oulaye, interpellé et placé en détention en mai 2015, est accusé d’assassinat et complicité d’assassinat de militaires de l’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire (Onuci) dans l’ouest du pays. Sept Casques bleus nigériens de et huit civils avaient été tués en juin 2012 non loin de Guiglo, une région dont est originaire l’accusé.

L’ex-ministre de Laurent Gbagbo devrait donc « comparaître libre devant les assises prochaines », a souligné son avocat, Me Rodrigue Dadjé, sans donner de date.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte