Politique

Guinée équatoriale : faux espoirs pour l’opposition

| Par Jeune Afrique
Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema.

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema. © AFP

L’opposition équato-guinéenne, qui attendait beaucoup du dialogue national annoncé le 29 août par Teodoro Obiang Nguema, pourrait bien être déçue.

Alors que la rencontre devait se dérouler pendant tout le mois de novembre avec la participation de tous les partis d’opposition (légale, clandestine et en exil), elle ne durera, au maximum, que cinq jours. Beaucoup trop peu, selon un opposant, pour prétendre "approfondir les acquis démocratiques", comme promis par le président.

>> Lire aussi : l’appel de la présidence au dialogue national, trop beau pour être vrai ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer