Santé

Ebola : Barack Obama souhaite lancer un plan d’action estimé à 88 millions de dollars

| Par Jeune Afrique
Les autorités sanitaires emmènent le corps d'une victime d'Ebola, le 12 août, au Liberia.

Les autorités sanitaires emmènent le corps d'une victime d'Ebola, le 12 août, au Liberia. © Abbas Dulleh / AFP

Le président Barack Obama va demander au Congrès américain une enveloppe de 88 millions de dollars pour lutter contre le virus Ebola en Afrique de l’ouest, a rapporté lundi le Wall Street Journal.

Le président américain Barack Obama doit préciser son plan d’action contre l’épidémie Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest, lors d’une visite,mardi 16 septembre, au Centre de contrôle et de prévention (CDC) des maladies d’Atlanta, aux États-Unis.

"Nous avions déjà prévu beaucoup de choses mais ce n’est pas suffisant", a déclaré au journal Lisa Monaco, la conseillère anti-terrorisme du président américain. "Le président a donc mis en place une stratégie plus ambitieuse et c’est ce qu’il détaillera mardi".

>>> Lire aussi : 165 personnels cubains en Sierra Leone, Obama supervise la stratégie américaine.

L’initiative, qui s’élève à 88 millions de dollars soit 68 millions d’euros, pourrait comprendre l’envoi de nouveaux hôpitaux mobiles, de médecins et d’experts, de matériel médical ainsi que la mise en place de formations pour les personnels de santé locaux, selon le Wall Street Journal.

Elle se déclinerait en quatre volets : le contrôle de l’épidémie en Afrique de l’Ouest ; le renforcement des compétences des systèmes de santé publique dans la région, en particulier au Liberia, le pays le plus touché par l’épidémie ; l’accroissement des capacités locales grâce à une formation approfondie des personnels de santé ; et enfin, un soutien accru des organisations internationales telles que les Nations unies et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Envoi de moyens militaires

Une semaine plus tôt, le président américain avait déjà annoncé que les États-Unis enverraient des moyens militaires, dont des unités de mise en quarantaine, afin d’aider les pays concernés à lutter contre le virus.

"L’armée a des capacités uniques en termes de logistique, d’effectifs mobilisables, et d’intervention dans des environnements difficiles", a commenté un responsable gouvernemental, cité par le journal.

Parallèlement , le président américain entend réclamer des engagements financiers et la fourniture de matériel et de personnel médicaux, lors d’un sommet de chefs d’État aux Nations unies la semaine prochaine, afin d’établir un plan de bataille international renforcé contre l’épidémie, qui a déjà coûté la vie à plus de 2 400 personnes.

>>> Lire aussi : Ebola : les Nations unies redoutent des pénuries alimentaires.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte